9 juin 2007 6 09 /06 /juin /2007 16:43
A Frida et Margot.
Elles se reconnaîtront.

Encore une fois...
"Encore une fois dire "Je t'aime", encore un fois perdre le Nord. En effeuillant le chrysanthème qui est la marguerite des morts." (Brassens)
"Mais, qu'est-ce que j'aurais bien aimé encore une fois remplir d'étoiles un corps qui tremble et tomber mort, brûlé d'amour, le coeur en cendres." (Brel)
Ah ! et Oh ! Vous réécouter encore un fois...
Georges, Jacques... vous me manquez...

Au secours !

Nous sommes de plus en plus nombreux et il y a de moins en moins de place. On se déshumanise. Jacques, si tu voyais tous ces pendus par les pieds qui encombrent les rues, qui obstruent les sorties de secours, qui saturent les espaces vitaux...
Si tu voyais toutes ces marionnettes téléguidées par un boîtier soudé à l'oreille...
Au secours, Jacques, je voudrais te serrer la paluche, et puis je voudrais retourner dans le ventre de ma mère, et puis dans le sperme de mon père, et puis dans le néant.

Nouveau seuil critique.
Je sens que les gens ne vont pas aimer ce livre. On va lire quelque chose sur du papier glacé du genre : "Fauré se prend pour qui ? Les parallèles qu'il établit frisent l'indécence. Fauré fait une récupération déplacée de Brel qui va se retourner dans sa tombe. "Si vous m'aimez, fermez vos gueules" avait-il dit avant de mourir.
Oui, mais moi, j'ai très bien connu Jacques BreL.

Deux phrases complémentaires et contradictoires.

"Il est extrêmement mal élevé, quand on est blessé, de la faire savoir."
"Nous avons des fonctions tellement exhibitionnistes que notre fonction n'est tolérable que dans la mesure où l'on ne peut pas se taire."


Les risques du métier.

Vous avez vu ce film d'André Cayatte ? Brel campe très finement un instituteur injustement accusé de viol par l'une de ses élèves.
Lors de la reconstitution, les enquêteurs demandent à Brel de refaire une scène.
Brel dit : "Non, monsieur le commissaire, je suis instituteur, je ne suis pas comédien."
Il a raison et il a tort. Le faux est un moment du vrai. Est-ce le "mentir vrai" ou le "Paradoxe du Comédien" de Diderot ? Dans la vie en vrai, le commissaire n'est pas commissaire ; Brel n'est pas instituteur. Par contre, c'est un excellent comédien. Et menteur.
Et moi, je suis le fils caché de Jacques Brel.

Aqui Radio Andorra

Mon père fait suivre ce qu'il appelle "le petit poste" partout, dans la cuisine, le jardin, quand il plante les patates. Il écoute "les chansons à la demande". parmi celles-ci, il doit bien y en avoir quelques unes de Brel. Mais, mon père, son idole, c'est Tino Rossi. Moi, j'ai longtemps gardé en mémoire cette mélodie, ce jingle, ce sonal qui disait : "Nana nana nanana." Oui, j'écoutais sans comprendre ce sybillin "akiradioendora". Plus tard, j'ai appris qu'on avait demandé à une petite bergère des Pyrénees de s'installer devant un gros micro carré et de dire : "Aqui Radio Andorra". Ici Radio Andorre. C'est un peu comme le logo des supermarchés Carrefour. Je ne sais pas vous mais moi, j'ai mis du temps avant de me me rendre compte qu'au milieu des deux "flèches", la rouge et la bleue, se découpait sur fond blanc le "C" de Carrefour.

Les prénoms de femmes.

Je suis presque sûr que Brel a dû avoir des emmerdements avec une certaine Frida, quand il a chanté : "Avec Frida la blonde quand elle devient Margot"

(A suivre...)


Joël Fauré



Brèves

J'ai lu un très beau texte de Camille Laurens dans Libé d'aujourd'hui. Elle y parle de la fascination du train. C'est à propos de la mise en service du TGV Paris/Strasbourg. Pour une fois que les trains qui vont vers l'Allemagne ne font pas froid dans le dos...
/
Demain, législatives. "Lé-gis-la-tives : je trouve le mot mou, écrasé, longuet. (Essayez de le prononcer à voix haute, vous verrez" Alors que "Présidentielles", ça en impose...
/
Le prix du Livre Inter a été attribué à François Vallejo pour "Ouest" publié chez Viviane Hamy.
Deux choses :
 - Un type qui porte le même nom que le psychiatre qui a soigné ma mère ne doit pas être entièrement mauvais.
- Le prix Inter a été dévoilé dans le journal de 8 heures de lundi. Vous n'êtes pas obligés de me croire, mais à 7 h 50 en buvant mon chocolat, je me suis dit :"Je suis sûr que c'est "Ouest" qui va l'emporter"
J'avais aussi un petit faible pour "l'éclatement de la durite" de Rollin

Partager cet article

Repost0

commentaires

AURORA 10/06/2007 06:10

Frida? Certes, une empêcheuse de tourner en rond!
Mais il y a aussi Marieke:
" Ay Marieke Marieke je t'aimais tant
Entre les tours de Bruges et Gand" ...
J'ai très bien connu les amours de Jacques Brel.

PS: Vallejo avait déjà obtenu pour ce très beau roman le prix Giono...

Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Archives

Liens