24 juillet 2007 2 24 /07 /juillet /2007 20:27
SI TOUT LE MONDE S'Y MET...

J'ai comme l'impression que, cet été, tout le monde se débride et parle sexe.
Remarquez que je n'y voie aucun inconvénient.
Un instant, j'ai eu peur que l'arrivée du "Caudillo" à l'Elysée ne laissât augurer d'une "contre-movida", à l'inverse de nos amis Espagnols, et un retour des poignets ligotés entravant toute branlette et de la masturbation redevenue coupable de surdité.
Or, si ma vue s'affaiblit -de loin, tant mieux !-, j'ai l'ouïe assez fine.
Et ce matin même sur "France Inter" qu'entends-je ?
Dans "Cha cha tchatche" d'Olivia Gesbert, deux joyeuses filles -je ne sais si elles sont jolies- riantes et osantes sur le plaisir, le clitoris, le point G, etc....
"Une femme est-elle clitoridienne ou vaginale ? Oh, mais vous savez, elle est les deux. Le clitoris se charge de parler au vagin.
Et le plaisir de l'homme ? Oh, mais vous savez
(rires), il n'est pas que dans l'éjaculation."
Que faut-il que je pense que "54 % des femmes simulent le plaisir" ?
Je pensais qu'on en resterait là. Ma mère en avait assez entendu.
Mais non ! "Maintenant, on va à Lyon !" dit l'ex-prude "Paris-Inter". "Au "Luxor", un haut lieu du libertinage." Ben voyons !
Et là, j'entends quoi ?
Une voix me dire, comme le ferait José Sétien annonçant les résultats du loto : "Et là, c'est un donjon. Dans tous les donjons, il y a une croix de Saint-André. La partenaire y est attachée puis fouettée." (Bruit de fouet.)
"Vous écoutez France-Inter, il est onze heures. Les informations : Odile Martin... Un car de touristes Polonais..."

Bon, moi, demain, je file acheter une cravache. J'adore fouetter la crème.

Joël Fauré

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Joël Fauré 26/07/2007 13:15

Colombine : Ca tombe bien, la cravache a deux bouts.

Théo : Je me suis épanché chez vous, Théo, où j'aime tant aller, de la cuisine au grenier...

Alba : Hasards, probabilités et circonstances...
Je repense à "Mosé"... Son livre ne me quitte plus... A chaque page que j'ouvre, j'ai un choc émotionnel...
L'illustration de la jaquette de l'édition originale est un détail d'une oeuvre de Corot : "Tivoli les jardins de la villa d'Este."
Si vous le souhaitez, je peux vous le "scaner" à votre retour ?
Au fait.... Et pour parodier Barabara : "Dites, quand reviendrez-vous ?"

Alba 26/07/2007 00:06

J'écoutais aussi France Inter ; la fameuse formule "sans transition" s'est abattue sur moi comme jamais : le car est tombé à quelques kilomètres de chez moi...

théo 25/07/2007 19:36

C'est probablement qu'une fois le tour fait des "éroscopes de l'été" (où tout est permis CET été pour tous comme chaque année) bah on n'a plus grand chose à se mettre sous l'oreille pour nous titiller les hormones, car le sexe l'été, ça rend les gens heureux et ça fait consommer !!!
Bon...je dois y aller j'ai des oeufs à fouetter, pour que neige ils deviennent et me fassent rêvasser à l'aube d'un doux hiver...
Ami cuisse-tôt, salut à vous !

Colombine 25/07/2007 11:58

J'ai les mêmes sens que vous. Y compris ceux qui s'amenuisent...
Si vous achetez une cravache, je veux bien la partager avec vous...
PS : J'ai gloussé de joie à la lecture de votre "Pigeonnier".

Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Liens