13 août 2007 1 13 /08 /août /2007 19:56
Allo, maman, bobo

"VOUS SAVEZ, CE NE SONT QUE DES RHUMATISMES PSORIAQUES..."


Comme c'est curieux. Comme c'est étrange. Comme c'est bizarre.
A l'annonce de ce nouveau verdict, par ce jeune carabin d'août, médecin remplaçant du remplaçant, qui, pour interpréter mon bilan sanguin révise son barême dans un petit carnet -tenir compte de l'âge, de la corpulence, et autres paramètres- (C'est ingrat d'être généraliste : ce sont eux qui devraient percevoir au moins 80 € par consultation, et pas les spécialistes de la spécialité qui ne voient que la spécialité et ne parlent que de la spécialité... Fastoche ! Même moi, à bac moins 3, je sais faire !), je me suis rendu compte, parce que la chose était formulée "qu'on ne pouvait pas cumuler plusieurs maladies graves à la fois, et que j'avais déjà les TOC". Il faut dire que j'y étais allé fort, moi, le preux chevalier de l'hypocondre et de l'atrabile, et j'avais demandé : "Vous croyez que c'est pas la maladie de Charcot ?" Au moins ça. Madeleine, la vraie Madeleine, celle qui a inspiré Jacques Brel, en était atteinte. "La maladie de Charcot" ou SLA (Sclérose Latérale Amyotrophique), c'est la pire des maladies ; le SIDA, à côté c'est rien. Tout le corps se paralyse petit à petit et l'esprit reste alerte. Madeleine, c'est un exemple de vie ; le jour où elle l'a senti, elle a mis une goutte de parfum dans son cou et elle a demandé une glace bourrée de médicaments... Madeleine n'est plus venue...
Alors, quand ce jeune homme m'a dit : "Ce ne sont que des rhumatismes psoriasiques",  comme c'est curieux, comme c'est étrange, comme c'est bizarre, j'ai pensé à "la femme de ma vie" qui repose six pieds sous terre, et à toi. "Je te remercie d'être entrée en mon enfer. L'enfer a parfois des fulgurances."

P.S. : Dis, on pourra encore se transformer en dragées à sucer ? 
Pour les âmes et les coeurs, ça y est ! Ils se sont touchés...

JF


Partager cet article

Repost 0

commentaires

AURORA 14/08/2007 04:45

Sortir à petits pas.
Vous laisser tous les deux, par pudeur, entre vous...

Joël Fauré 13/08/2007 23:47

Camille : "Mais qu'est-ce que j'aurais bien aimé encore une fois remplir d'étoiles un corps qui tremble et tomber mort, brûlé d'amour, le coeur en cendres." Jacques Brel (J'arrive)

Camille C. 13/08/2007 22:59

..."Je ne me confronterai plus avec la mort, avec cette ligne d'arrivée qui, si on ne la redoute plus, rend éternelle chaque heure pleinement savourée. Mais il fallait être libre, profiter de chaque instant, expérimenter chaque pas de cette promenade que nous appelons vie". (mêmes sources)
On a beau le savoir et se le dire, on a beau faire, il faut bien toute une vie pour l'intégrer, n'est-ce pas ? Camille C.

Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Liens