3 octobre 2007 3 03 /10 /octobre /2007 19:01
"J'ai passé mon enfance..."

J'ai passé mon enfance avec une petite italienne, à peu près de mon âge, très tôt orpheline de mère, et dont l'éducation avait été confiée à une tante et un oncle.
Nous avons partagé les mêmes jeux et le même paysage. Le même paysage : l'endroit le plus perdu mon monde, loin des vivants, en pleine campagne, à des milliers de kilomètres de Toulouse ; un trou, un bled paumé, d'une accablante ruralité.
Le même paysage : entre la frise de la forêt de Buzet, qui s'étale comme la chevelure d'une jolie dame, et puis, plus loin, de l'autre côté, les courbes des coteaux verdoyants du Tarn. Le plus beau coin du monde, à à peine 25 kilomètres de Toulouse.
Les mêmes jeux : celui des sept familles (Ah ! La famille chocolat !) et ceux où nous donnions libre cours à notre fantaisie et notre créativité : "Tu serais untel. Tu dirais ceci."
Un jour, jouant innocemment à je ne sais quel jeu, je tombai le nez à terre, entre les bottes de ma compagne de Comédia dell'arte : une sensation forte, agréable, insoupçonnée. Témoins de la scène : Freud le complexé et Oedipe le castrateur -à moins que ce ne soit le contraire-  et deux ou trois Parques qui s'en voulaient déjà de n'avoir pas encore donné les détails de la fête.

Sa majorité venue, la petite italienne franchit de nouveau les Alpes pour retrouver son pays et un solide berger qui lui avait fait briller les yeux.
Aujourd'hui, elle élève des vaches, quelque part du côté d'Udine et je ne l'ai jamais revue.

"... elle élève des vaches
quelque part du côté d'Udine..."


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Joël Fauré 04/10/2007 21:44

Camille C. : Voici ces carnets en liberté.

Aurora : Vous ne pensez pas si bien dire... Lisez plutôt la réponse que j'apporte à tiberli...
Avec toute mes amitiés.

Tiberli : Qu'elle élève des vaches ? Pas du tout, j'adore les vaches.
Qu'un berger lui ait fait briller les yeux ? Pas du tout, j'espère que ce fut tout plaisir. Elle a à l'heure qu'il est deux belles filles, qui doivent être "grandettes"...
Qu'elle ait porté des bottes ? Oui et non. Lisez donc mes carnets...
Amitiés, ma chère Liberté...

teberli 04/10/2007 20:28

Et ..... et ça vous ennuie ?????

AURORA 04/10/2007 02:57

"...J'ai perdu la tramontane
En perdant Margot
Qui épousa, contre son âme
Un triste bigot
Elle doit avoir à l'heure
A l'heure qu'il est
Deux ou trois marmots qui pleurent
Pour avoir leur lait
Et, moi, j'ai tété leur mère
Longtemps avant eux
Le Bon Dieu me le pardonne
J'étais amoureux !

Qu'il me pardonne ou non
D'ailleurs, je m'en fous
J'ai déjà mon âme en peine
Je suis un voyou"

Georges Brassens

Camille C. 03/10/2007 23:01

Comme pour tous les auteurs que l'on aime et tous les livres que l'on a adorés, on espère une suite... la voici. Merci de ne pas vous arrêter.

Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Liens