5 janvier 2008 6 05 /01 /janvier /2008 13:08
La responsable des fêtes terminées : Vous avez l'air de bien connaître cet endroit. Et pourtant, vous me dites ne pas y avoir été hier soir. Vous étiez parti cueillir des simples, c'est bien ça ?

Le personnage tout rouge : Je suis de ce pâté. Selon toute probabilité, il m'arrive plus souvent d'être ici que là où j'aimerais être. Là où la chèvre est attachée, il faut qu'elle broute. Je suis seul. Je vis seul. Je pense seul. Je ne l'ai pas souhaité mais il n'y a que les poètes et les poivrots qui peuvent refaire le monde. Et quelqu'un de toujours tout seul, c'est louche. Quand des enfants jouent sur cette dalle, moi, je prends la tangente. S'ils venaient à disparaître en même temps que moi, il y en a qui seraient tentés de dire qu'ils ont disparu avec moi. Ce n'est pas un enfant qui a été tué au moins, hier au soir ?

La responsable des fêtes terminées : L'irréparable n'a peut-être pas encore été commis. Imaginons qu'il l'ait été : je ne sais pas quel visage ni quelle altitude il a ravi.
(Un homme s'approche et vient se placer contre le personnage tout rouge.)
Psst... Il y a quelqu'un derrière vous...

Le personnage tout rouge : (Il se retourne) Bonjour, monsieur...

(A suivre.)

Partager cet article

Repost0

commentaires

Joël Fauré 06/01/2008 13:46

Psst Théo : Tout pareil pour vous, mais chut....

théo 05/01/2008 22:23

Psst, bonjour monsieur ;-)
Recevez tous mes meilleurs voeux, Joël.

Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Archives

Liens