28 janvier 2008 1 28 /01 /janvier /2008 13:44

Le peseur d'eau : Je connais un type formidable. Je ne le croise pas tous les matins, car il cache son visage chiffonné de fouine dans les ravines. Je ne le vois que le soir, au sortir de ces mêmes ravines que je dois surveiller. Il a fait baver trente-sept stylos pour écrire un livre, que vous avez peut-être lu : "Comme".

La chroniqueuse : "Côme" comme la ville ?

Le peseur d'eau : "Comme". Comme comme comme. Ne l'empêchez pas d'utiliser sa langue comme il l'entend.

La chroniqueuse : Ca le regarde !

Le peseur d'eau : Ca l'a regardé. Et à certaines heures, ça l'a trouvé attrayant.

La chroniqueuse : Regardez ! Dans l'eau, là. Ce que ni vous ni moi n'avions vu d'abord... (Elle désigne un coin de la flaque. Le peseur d'eau trempe sa main et en ressort le stylo qu'il essore.)

Le peseur d'eau : Un stylo ! Le stylo ! Une pièce à conviction. Un élément que nous pourrons verser quand il sera sec dans le dossier.

La chroniqueuse : De quelle couleur écrit-il ?

Le peseur d'eau : Il est vrai que nous en saurons un peu plus quand nous saurons comment il écrit. N'avez-vous rien sous la main pour l'inviter à jouer aux billes ?

La chroniqueuse : Sous la main, j'ai ma paume. Ca ira ?

Le peseur d'eau : Les temps sont durs.

La chroniqueuse tend sa main ;
le peseur d'eau s'en saisit et y écrit dessus.)

La chroniqueuse : Ah ! Vous me chatouillez.

Un homme arrive.
La chroniqueuse retire vivement sa main.)

(A suivre.)

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

théo 09/02/2008 16:09

Bien des choses présentes dans cette flaque ! Un océan, de contours sinueux en rivages incertains... une mer de sens ! Quand d'autres se noient dans un verre d'eau, je me suis souvent imaginée m'enfoncer dans une flaque, et me laisser engloutir, juste pour voir.
Revenez dans pas trop longtemps hein ?

Joël Fauré 29/01/2008 14:25

Un simple hommage à la botte... Italienne.

AURORA 29/01/2008 01:43

Côme, après les "bourdons de retour de la ville éternelle"?
Vous me gâtez, Joël, et je savoure...

Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Liens