3 avril 2008 4 03 /04 /avril /2008 12:22
(Reviennent sur le plateau la journaliste, porteuse de bobines de films et de bandes magnétiques, suivie de l'homme à la caméra et du pêcheur de pilchards. Ce dernier tient un paquet de bonbons à la main, du genre de ceux qui se mangent vite.)

La journaliste : (Au bleu, désignant les bandes :) J'ai pu voir quelques extraits. Je vous préviens : ne me pincez pas, j'ai la peau fragile et je marque facilement.

(Le pêcheur de pilchards se place face à la caméra du pigiste, et face à la caméra de surveillance. Il parle tout en machouillant des bonbons. L'infirmière et le bleu regardent la scène, médusés.)

Le pêcheur de pilchards : Cet accident est vraiment regrettable, je le répète et je regrette qu'il le soit, mais il ne saurait occulter la vie qui continue. Ainsi, après avoir pensé un temps me reconvertir dans la confiserie, je vous signale que je continuerai malgré tout à commercialiser d'excellents pilchards, conditionnés en boîtes oblongues, moins larges que longues, pêchés et rangés à la main. La qualité de ce produit ne se dément pas, et ce depuis trois générations. C'est garanti. Satisfait ou remboursé, sur présentation de votre urticaire.

L'infirmière : Monsieur, permettez-moi de vous dire que votre promotion est ici tout à fait déplacée. Nous ne mordrons pas à l'hameçon. Il y a urgence ailleurs. Nous devons aller à l'essentiel. Allez ! Du vent ! De l'air ! De l'eau ! Et oui, je vous envoie à la pêche...

(Le pêcheur de pilchards s'en va, sans répondre, blessé dans son orgueil mais résigné. Il en oublie son attirail de pêche. L'homme à la caméra filme son départ, puis braque l'appareil sur le bleu.)

Le bleu : Il a peut-être un peu péché par excès de zèle. De toutes façons, il repart bredouille. Il faudra nous rabattre sur des viandes douteuses.

(L'homme à la caméra pose la caméra à terre.)

La journaliste : (Au bleu :) Parlez-nous de vous...

(A suivre.)



Partager cet article

Repost 0

commentaires

Joël Fauré 03/04/2008 22:16

essai

Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Liens