12 avril 2008 6 12 /04 /avril /2008 11:23
L'experte en tôle : Très bien. J'ai compris. Les énoncés sont clairs. Nous avons presque toutes les données. Voici ce qu'il faut faire en pareil cas : prendre du recul et de la hauteur. Et penser à autre chose...
(L'experte en tôle fait quelques pas en arrière et se hisse sur la pointe des pieds.
Elle regarde côté cour, puis côté jardin.)
Pas très bavarde, cette route...

L'ancien garçon de ferme :
Et pourtant, si elle pouvait parler... Elle n'a pas toujours été comme ça, inutile, désaffectée. Bon, bien sûr, elle n'est pas très droite. Elle dessine un virage sévère. Beaucoup ne savaient pas comment s'y prendre pour le négocier. Je me souviens... La voiture était déjà là, tout au fond de ce champ, au bord de la route, près de la banquette herbeuse. Il y en avait qui s'arrêtaient pour la regarder. Certains pensaient qu'elle était sortie du droit chemin, qu'elle avait capoté et qu'on l'avait laissée là... Que personne n'avait eu le courage ni l'envie de l'enlever. Et puis on a décidé de rectifier le cours de la route. Plus loin, on a créé cette portion de route toute droite. C'est par là que vous êtes arrivée sans doute ? Et ici, c'est devenu une aire, un itinéraire de repos en quelque sorte. Si vous saviez tout ce qui s'y passe aussi... La route a été rétrogradée au rang de départementale, puis de communale... Vous voyez, si vous n'entendez rien ?

L'experte en tôle : J'entends. J'entends maintenant tous ces anciens crissements de pneu.
(L'experte en tôle revient à l'arrière de la voiture.
Elle semble gratter un peu la terre et extirpe un objet qu'elle examine.)
Un os !

L'ancien garçon de ferme : Un os de poulet. Ils en mangent tous les dimanches. (Il désigne la ferme, plus loin. L'experte en tôle fait le tour de la voiture.)

L'experte en tôle : Coupe américaine. Mais fabrication française. Modèle de série. Avez-vous pensé à regarder le numéro de série ? Ca se trouve sur une plaque rivetée sur le moteur.

L'ancien garçon de ferme : C'est fait. J'ai appelé la Préfecture. Mais le bureau des cartes grises et des immatriculations a brûlé. Grillé pour l'information.

L'experte en tôle :
Il reste peut-être un appel à lancer.

(A suivre.)

------
PREMIERE BOUGIE

Hier, ce blog a eu un an. Ce siècle en a huit.
Tout reste à poursuivre. Tout peut arriver.
Merci aux lectrices et aux lecteurs courageux, fidèles ou inconnus du hasard, qui s'arrêtent ici.






Partager cet article

Repost 0

commentaires

théo 22/04/2008 08:32

Bonjour et pardonnez moi, Joël, j'ai loupé votre blogoversaire !
Un poil tel a poussé au centre de ma paume qu'il m'a été extrêmement difficile d'attraper ma souris ces temps-ci... et l'envie galopante, partout, partout, sauf là où je le souhaitais :-)
J'ai relu vos premiers billets, bottés comme il se doit, j'aime bien.
J'ai aujourd'hui du retard de lecture...
Je vous envoie en tout cas une bise sincère !
à bientôt
théo

Joël Fauré 13/04/2008 13:42

Miré, moiré, mosaïqué le Monde
En situations multiples
Regards portés ici, sur ceci, sur
Cela
Il est bon de le décrire.

Avec mes amis les mots
Les plus doux, les plus forts,
Bâtir une oeuvre qui s'appelerait
Avenir.

Amitiés.

Alba 12/04/2008 22:21

Jongleur d'idées
Ordonnateur de lettres
Eleveur de mots
Livreur d'histoires

Foreur de réalité
Agitateur de subtilité
Usineur de sensibilité
Rénovateur de créativité
Elagueur de médiocrité.

Bon anniversaire et bonne continuation. Bien à vous.

Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Liens