15 avril 2008 2 15 /04 /avril /2008 12:34

L'ancien garçon de ferme : C'est joli, ça. (Il désigne un ruban, dans les cheveux de l'experte en tôle.)

L'experte en tôle : Ca ? Ce n'est plus à la mode, mais c'est bien commode. C'est un "suivez-moi-jeune-homme". Mais attention, si vous me doublez, moi, je vous dépasse...

(L'ancien garçon de ferme s'approche du capot de la voiture, le tâte...)

L'ancien garçon de ferme : On dirait qu'elle est encore chaude. Qu'elle n'est pas tout à fait froide. Que les tuyaux travaillent encore...

L'experte en tôle : C'est que... le soleile frappe aujourd'hui à la verticale.

(Un homme arrive.)

Bonjour, monsieur. Vous avez entendu nos appels ?

L'homme : Si vous croyez que vous allez vous en sortir comme ça, vous pouvez toujours repasser. Vous croyez que je n'ai pas vu votre petit manège ? Ca fait un bon moment que je vous observe. Vous vous y prenez comme des manches. Ce n'est pas comme ça qu'on doit faire quand on veut piquer une bagnole...

L'experte en tôle : Mais enfin, monsieur, vous voulez rire ? Est-ce que nous avons la gueule de l'emploi ? Est-ce que nous avons la tête de voleurs ? S'il avait dû être volé, ce tacot le serait depuis longtemps. C'est bien plus grave que ça... Ce tas de ferraille appartient à monsieur. (Elle désigne l'ancien garçon de ferme.) Nous éprouvons quelques difficultés : l'arrière est en hayon. Moi, je ne suis là que pour savoir d'où il vient, pas où il va. A qui avons-nous affaire accessoirement ?

(A suivre.)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Liens