20 mai 2008 2 20 /05 /mai /2008 12:35

Voix off de la radio :  Il fut l'une des voix de notre station et vous êtes nombreux à vous demander ce qu'est devenu l'animateur de "Postier de nuit". L'une de nos auditrices les plus fidèles s'est même émue de ne plus l'entendre, au point qu'elle a mené une véritable croisade pour retrouver sa trace. Et l'elle l'a retrouvé, à la campagne où il s'est retiré. Elle a longuement conversé avec lui. Elle a même piraté sur un magnétophone caché quelques bribes de leurs paroles.
(Lumière côté studio.
L'annonceur poursuit :)
Je vous propose d'écouter le témoignage -le bobinot est calé sur la console- recueilli par notre envoyé spécial. Cette inconditionnelle répond au micro de notre journaliste. (Il lance le sujet.)
"C'est au milieu des labours bien gras et des maïs encore sur pied qu'il a décidé de se retirer. Il faut se munir de bonnes chaussures de marche ou alors d'escarpins à sacrifier. Il m'a reçu sans afféterie, en toute simplicité. Il faut dire que j'ai un peu forcé la main. J'ai passé des instants savoureux ; je n'ai rien laissé paraître mais j'ai bu du petit lait. J'ai joué sur du velours. Il a bien des choses à dire et il les dit joliment. On ne peut lutter contre son destin et sa nature. Quand je l'ai quitté, je l'ai laissé avec une image qu'il aime bien. De toutes façons, je compte bien revenir le voir, dès que possible."
(Le speaker reprend l'antenne.) Je vous propose maintenant d'écouter un document : quelques paroles volées de l'animateur. A vos cassettes ! (Il lance le sujet. Geste professionnel. Voix off du redevenu vert :) "Si vous saviez tout ce qui se passe quand un disque passe... Quand notre pays bande, celui d'à-côté accouche d'un enfant de salaud... La Vache qui rit et mon père qui fait la gueule."

Le redevenu vert : Et bien ! Vous n'avez pas perdu de temps...

La fille caramel : Vous m'en voulez beaucoup ?

Le redevenu vert : ...
(Il va éteindre la radio.)
Qu'est-ce que vous allez faire maintenant ? Vous allez accrocher un calicot sur la route, près de la maison, qui dit : "C'est ici qu'habite l'oiseau rare" ? Vous savez, je ne suis pas un perdreau de l'année. Vous savez ce qu'on va dire ? Elle, fraîche comme la rosée du matin ; lui, pas pêché d'hier... A quoi jouent-ils, ces deux-là qui veulent redevenir des débutants ? A quoi bon tramer un retour et braver le point de non retour c'est tout ? Il y aurait des intérêts, passe encore, je veux bien, mais là...

La fille caramel : Mais justement, il y a des intérêts. Vous n'êtes jamais aussi bon que lorsque vous parlez. De tout, de rien, surtout de tout un peu et un peu de tout. Et quand vous décrivez ce qui vous entoure. Nous sommes un certain nombre qui aimerions aussi le faire. Nous en sommes tous là mais la plupart n'y parviennent pas. Vous savez, c'est difficile de faire se toucher les mots. Ils sont si nombreux. Les mots qui se touchent, voilà qui est important, non ?

Le redevenu vert : Oui, sans doute.

La fille caramel : Et puis... vous avez un bel organe.

(Une main sort de l'embrasure de la fenêtre et allume la radio ;
D'un bond, la fille caramel s'en approche.)


Le redevenu vert : Qu'est-ce que vous entendez par là ?

(A suivre.)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

AURORA 21/05/2008 18:15

Ah! redevenir débutants!
Pour "une heure, une heure seulement"....

Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Liens