7 juin 2008 6 07 /06 /juin /2008 12:28

"Zéronégatif ?"
1999. Les compteurs vont se remettre à zéro. L'an 2000 ne permet plus de faire des plans sur la comète. Il paraissait lointain, il faisait beaucoup parler de lui : il est là.
L'an 2000 : un compte rond ; pas de monnaie à rendre. Fin décembre 1999, du jamais vu dans le ciel de France, une grosse tornade balaie le pays et déracine des arbres séculaires. Le siècle ne veut-il pas partir sans se faire entendre ? Sans rappeler que la nature et les éléments restent non maîtrisables ? Sans nous faire comprendre qu'il faudrait un peu plus de mansuétude, de tolérance ?
Les informaticiens sont dans l'embarras : les ordinateurs, qui ne savent lire que les deux derniers chiffres d'une année ne seront-ils pas déstabilisés par le double zéro ? Ne confondront-ils pas avec 1900, ce qui ne rajeunirait ni nos fiches de paie ni notre mémoire ?
On glose beaucoup sur sur le fameux "bogue" de l'an 2000...
Le "bug" était cet insecte qui, attiré par la chaleur des computeurs à leur balbutiement, venait se coller sur les lampes et les transistors, ce qui parasitait leur bon fonctionnement.

2000. Symbolique à exploiter pour aller mieux ? Les TOC sont toujours diffus, confus, mal définis. Il y a un vide. Mon doute premier s'appelle toujours SIDA.
Je ne tiens plus les comptes des tests de dépistage.
Escorté d'aide, je retourne au centre de dépistage anonyme et gratuit. C'est une épreuve que je connais bien, qui me procure toujours autant d'angoisse à plein tarif.
La démarche, qui s'est totalement banalisée, s'est aussi modernisée : des gens attendent leur tour en prenant un ticket, font la queue comme à la caisse d'un supermarché. Il commence à y avoir là des jeunes de 20 ans qui sont "nés avec le SIDA", je veux dire "alors que la maladie SIDA existait", tout comme je suis né avec la méningite qui a failli m'emporter. Des jeunes qui souriraient s'ils connaissaient l'origine de mon mal-être.
Je fais partie de la génération quadragénaire qui a vu surgir, à 20 ans, cette effrayante nouveauté qui a fait les ravages que l'on sait.
Mon test est négatif. Séronégatif. Zéronégatif ?

Que la vie est bête ! Et bêtes aussi les gens qui vous disent : "Allons, ne soyez pas aussi négatifs !", pendant qu'une grande chaîne de supermarchés utilise pour slogan : "Avec Carrefour, je positive !"

Partager cet article

Repost 0

commentaires

AURORA 08/06/2008 02:07

Le passage à l'euro n'allait pas non plus "rajeunir nos fiches de paye": autre bug qui fit monter les prix en flèche tandis que nous ne nous en apercevions pas...

Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Liens