7 août 2008 4 07 /08 /août /2008 19:12

Rêve de la nuit du 3 au 4 avril 1998 :
X et sa femme, larmoyants. (Deux petits biberons.) Embrassé. X à côté.
Mère. "X t'en veut, te fais "porter le chapeau". Se calme. (Parodiant.)

Rêve de la nuit du 8 au 9 avril 1998 :
***
Compromis photos. Gendarmes chez X. TOCS. Témoin répréhensible. "Aux poules". Télé 7 jours coupure. Peu parlé avec témoins. X ? Oublié coupure. Déposition Gendarmes. Dur. Reçu  courrier ce jour-là : photos SM + cigarettes (3 paquets.)
Frère X retrouve sorte de portique, (dans l'eau ?)
Tension pénible au réveil.

Rêve de la nuit du 14 au 15 octobre 1998 :
Tout haut et réveil :
(A mère ?) : "C'est une expression. Ta gueule !"
Grand-mère.

Mort du marionnettiste. Spectacle de rue. Un marionnettiste (tête ronde). Dans le public, micro-spectacle. Des gens donnent des pièces. Le marionnettiste s'en va, grimpe sur un mur, le toit et se jette d'en haut. Vision de la chute. Mort. Plus tard, vue du cadavre. Yeux fermés.

Rêve de la nuit du 28 au 29 novembre 1998 :
Scène d'Apocalypse.
Terre en feu. Ciel noir. (Asphyxie ?) Fin du Monde. Messages aux Terriens. Frère X au volant d'un camion de pompier. Eteindre le feu dans une ville. Calciné. Puis explication de ce rêve à la clinique C. (Grand hall inexistant dans la vraie clinique. Cafétéria. Télé 7 jours à ne pas citer. X sur fauteuil roulant.)
Explication d'un TOC à X.
Copain d'enfance.

Rêve de la nuit du 29 au 30 novembre 1998 :
Retiré comédon. Très long. Mis dans chambre mère. Comédon s'agite comme un ver. Piétiné.

Rêve de la nuit du 10 au 11 décembre 1998 :
- Père décédé. Je n'assiste pas aux obsèques.
- Bottes.
- J'apprends que je suis séropositif. Centre de dépistage. "Il a de la fièvre et... [illisible]"

Rêve de la nuit du 27 au 28 février 1999 :
Un lieu, loin de "la maison". Groupe. Garçons. Filles. Sexe. Bottes. Fellation. Mère venue me voir (Belle image) Amené photos (dont X salle des fêtes et rue Mairie X.) Repartie en Mobylette. Coin de rue. Rappelée...

Rêve de la nuit du 7 au 8 mars 1999 :
Suivre sans savoir où l'on va.
Cirque X. X ? Kalachnikov ? Dans rues ?

Rêve de la nuit du 17 au 18 mars 1999 :
X veut me sucer.
Préservatif. Chez lui. Correct et propre. Un panneau devant sa porte : "Actuellement, 2 men." Dans sa cuisine, pâtisseries sur frigo.

Rêve de la nuit du 12 au 13 avril 1999 :
Surpris amie de X chez moi. Coca et Héroïne. Carte sous table.
X dans boutique miteuse.

Rêve de la nuit du 18 au 19 novembre 1999:
- Resté 2 jours sans aller travailler et sans prévenir. (Fatigue intense.) Impression très pénible.
- Pharmacie X. Discussion et don de stylos promotionnels X "Le Toc, une maladie à découvrir."

Rêve de la nuit du 21 au 22 novembre 1999 :
Tué serpent
sous le lit. Je l'ai mangé, malgré qu'on (ma mère ?) m'ait dit : "Une vipère, ça va... mais une couleuvre, il vaut mieux ne pas manger".

(A suivre.)

-----

Et pour être un peu plus léger :

"Georges Brassens a construit une chanson
"La chasse aux papillons"
Avec seize rimes de "age"
Et seize rimes de "on"
Elle est de bonnes dimensions
Elle fait bon ménage
En long, en large et en travers
Avec tous ceux qui aiment les vers."

Joël Fauré
(Poèmes simplistes.)

PS : Figurez-vous qu'hier, en recopiant "de mémoire" ma poésie simpliste, j'ai "oublié" ces pieds :

"Une ablette
Qui boit de l'anisette en cachette."

Dont acte.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

AURORA 08/08/2008 02:16

1)Un oubli (simpliste) ou un lapsus (compliqué)?

2)Attention aux couleuvres! N'en avalez pas trop dans la vie. Dans les rêves, tout est permis...

;-))

Amitiés.

Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Liens