9 août 2008 6 09 /08 /août /2008 19:53

Rêve de la nuit du 11 au 12 févier 2000 :
Je suce le gros orteil de X.

Rêve de la nuit du 14 au 15 février 2000 :
Descendu en mobylette plan incliné presque à la verticale. Se retrouver dans cabinet de docteur inconnu avec ma mère. Pratiques du médecin très contestables. (3 médecins hommes + 2 personnes notant tout.) Sans parler, examiné yeux. Psoriasis.
Tension pénible au réveil.

Rêve de la nuit du 20 au 21 février 2000 :
Une maison. "La" maison. Vue sous un angle différent. Des pièces que l'on ne connaît pas, où l'on a l'impression de n'avoir jamais mis les pieds.
Presser dans un petit trou du sol. Découvert cavité et objet... (tuyaux, etc...)
4 L. Voiture qui s'échappe dans une descente.

Rêve de la nuit du 11 au 12 avril 2000 :
L'otage Brice Fleutiaux est libéré !
(1)

Rêve de la nuit du 24 au 25 avril 2000 :
Annonce passée dans "Swing" qui demande identité mairie. Annonce pleine de fautes.
Un homme (marié) a une liaison sur son lieu de travail avec une très jolie fille ("mi-prostituée")

Rêve de la nuit du 5 au 6 mai 2000 :
X me donne ses carnets intimes. Sur agenda numéros de téléphones. Elle applique mon pied sur sa joue.
- Altercation avec avocat.

Rêve de la nuit du 14 au 15 juin 2000:
***
Castration ? Un énorme sexe (le mien ?), gros comme un gros saucisson, sectionné net. Pas de bourse.
Image forte. Pièce de boucherie. Vision parfaite.

Rêve de la nuit du 12 au 13 septembre 2000 :
X nouvelle coiffure. "Ah !" de surprise.

Rêve de la nuit du 30 au 31 décembre 2000 :
X se blottit contre moi appentis X, en pleurant : "Je veux que tu m'aimes."

(A suivre.)

(1) Brice Fleutiaux, otage en Tchétchénie, a été libéré le 12 juin 2000. J'avais eu l'occasion de le côtoyer dans le cadre de mon travail et nous avons souvent conversé.  
Les dernières paroles qu'il m'a dites avant son départ prennent rétroactivement une dimension tragique : "Je me casse. J'ai besoin de liberté."
Il a mis fin à ses jours le 24 avril 2001.
A lire, sa biographie "Otage en Tchétchénie", aux éditions Robert Laffont.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Liens