1 septembre 2008 1 01 /09 /septembre /2008 19:21

Graphisme Philippe C.

A Philippe C.,
un homme "azerty" qui en vaut deux.
Il a maintes fois été mon compagnon de route dans d'hasardeuses aventures (Pardon pour les nombreuses "prises" à Europe 2) ;
il a su, lorsque je le "martyrisais" à "mettre au propre", sur ses appareils modernes, mes ténébreux écrits, en percer, comme en témoigne le graphisme ci-dessus, l'hermétisme.
Merci à toi, Philippe.


L'employé aux écritures : A ceux qui m'ont sapé le moral, je dirai qu'ils l'ont fait avec des bottes bien encombrantes, très difficiles à porter. Je suis gêné aux pointures.

(Il se déplace et vient se placer sur une dalle noire.)

Un jour, j'ai lu une annonce singulière : "Chat botté recherche d'autres chats à fouetter." Suis-je un chat ? De quelle race ?

(Il se déplace et vient se positionner sur une autre dalle noire.)

J'ai fait un rêve : toute une nuit, je m'étais laissé enfermer dans une manufacture de bottes qui dépassent le genou. Ca sentait le cuir à plein poumons et la colle à plein nez. (Il se touche le nez.) Il y avait de grandes affiches : des filles posaient pour un chausseur. Qui était à vendre ? Les filles ou les chaussures ? Les chaussures. Les filles l'étaient déjà. Vendues. Des carnets de commande, à souches et à talons l'attestaient. Il y avait aussi des échantillons de cuir, du cuir dont ont fait les bottes, piqué, plongé, chevelu, pleine fleur, plein souci.

(Il se déplace et vient se positionner sur une autre dalle noire.)

Je me suis rendu dans la capitale de ce pays. Porte des Bottes. Il y avait des filles qui ressemblaient à des réverbères. Elles ont baissé la culotte mais elles ont hissé les bottes. Ca revient au même. C'est du pareil au même. C'est la même chose.

(Il se déplace et vient se positionner sur une autre dalle noire.)

Simplement... Seulement... Caresser une botte... Rien qu'une...

(Le fournisseur de pneus des autocaristes se déplace à son tour, et vient se positionner sur une dalle blanche.)

(A suivre.)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Joël Fauré 02/09/2008 20:59

Mon cher Philippe,
C'est beaucoup trop. On va croire que c'est moi qui ai écrit ce commentaire ! J'écris la suite en privé...

Philippe 02/09/2008 15:36

A Joël F.,
un homme qu'il faut avoir rencontré.
Comme beaucoup d'autres, il a tant de choses à conter qu'il faut savoir et apprendre à l'écouter. J'ai essayé de le faire, et à ce qu'il semble dire j'y suis parfois parvenu.
Merci Joël.
Je suis toujours dans l'attente de nouvelles. N'hésites pas, tu as mon email.

AURORA 02/09/2008 02:16

Rien qu'une?

"Rien qu'une heure,
Rien qu'une heure seulement..."

;-))

Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Liens