23 septembre 2008 2 23 /09 /septembre /2008 19:01

L'illusionniste : Alors, il ne reste qu'une certitude : le salut est dans l'attente. Il va pleuvoir et nous essuierons un échec si nous avons peur de nous mouiller. A moins que... (Il jette un regard sur la palissade.) Monsieur l'horloger, vous êtes toujours partant pour jouer au marchand de parapluies et taquiner la baleine ?

L'horloger : Il n'y a pas de meilleure opportunité.

L'illusionniste : Et vous, mademoiselle, vous voulez bien être mon assistante si je vou propose un bout d'essai dans un bon numéro ?

Mademoiselle : Ma foi, j'ai déjà donné de la voix pour votre promotion. Si nous faisons avancer la situation, je veux bien, s'il n'y a pas de danger, vous tenir votre chapeau.

L'illusionniste : Alors, je veux bien reprendre du service pour la bonne cause. Vous voyez, tout comme moi, cette grande poubelle tout près de la palissade ?

Mademoiselle : Je la vois.

L'illusionniste : Voulez-vous avoir l'obligeance de l'approcher ici ?

(Mademoiselle se dirige vers la poubelle, s'en saisit et la ramène près de l'illusionniste.)

Si vous voulez bien l'ouvrir...

(Elle retire le couvercle de la poubelle.)

Qu'y-a-t-il à l'intérieur ?

Mademoiselle : Seuls quelques lambeaux de papier froissé...

(Elle retire les lambeaux, les défroisse : ce sont les morceaux arrachés des affiches de l'illusionniste. On peut y lire en lettres majuscules : MANOLO. Elle les dépose à plat sur le banc public.)

L'illusionniste : Elle est bien vide à présent ?

Mademoiselle : On ne peut plus vide.

L'illusionniste : Très bien. Faites le constater à notre charmant et discret public qui n'est pas venu en quantité, mais en qualité ce soir. (Il désigne l'horloger.)

(Mademoiselle montre la poubelle vide à l'horloger ; celui-ci opine du chef.)


L'horloger : Oui. Elle est bien vide.

(A suivre.)
Photo Phil. C.

"- Qu'y-a-t-il à l'intérieur ?
- Seuls quelques lambeaux de papier froissé..."
(Agence)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Liens