9 décembre 2008 2 09 /12 /décembre /2008 16:45

L'homme : Je n'ai aucun mérite. Ca vient tout seul. Je vous répète que tout est dans le dictionnaire.

La femme (Elle se saisit du dictionnaire et le consulte. Elle lit :) Chanterelle : nom féminin. Corde la plus aiguë d'un instrument à cordes et à manches. Appuyer sur la chanterelle : insister sur le point sensible, essentiel. Oiseau que l'on enferme dans une cage pour qu'il attire par son chant les oiseaux de son espèce.

(Ménager un silence.)

Une voix de la coulisse : C'est inadmissible ! Admettez-le.

(L'homme et la femme se retournent.)

La femme : Ah, encore un litige au bureau des admissions. Un homme a l'air d'être en colère.

L'homme : Il a l'air d'entre deux airs : celui d'être en colère et celui de ne pas avoir inventé la poudre.

La femme : Oui, c'est vrai, il a l'air de ne pas avoir inventé la poudre.

L'homme : Pour changer un peu, si on attendait Devos ?

La femme : Vous pensez qu'il viendrait si on lui disait qu'il y a ici pour lui un vrai faux-nez ?

L'homme : Voici quelqu'un. Je crois que c'est le testeur d'haleine.

Le testeur d'haleine : Madame, monsieur. Permettez-moi de vous cueillir à froid, au débotté. Je vous examine ensemble ?

L'homme : Nous n'avons rien à nous cracher.

(La femme et l'homme se mettent debout, l'un derrière l'autre.
La femme ouvre grand la bouche ; le testeur d'haleine y penche son nez.
Appréciation professionnelle.)

Le testeur d'haleine : Rappelez-moi votre âge.

La femme : 30 ans, 9 mois et 12 minutes.

Le testeur d'haleine : Que faites-vous la nuit ?

La femme : L'halète.

Le testeur d'haleine : C'est bon, vous pouvez disposer.

(Elle va s'asseoir.
A son tour, l'homme découvre ses mâchoires et ouvre grand sa bouche.
Même jeu du testeur d'haleine.)

Quel âge avez-vous ?

L'homme : 30 ans, 9 mois, 12 minutes et 30 secondes.

Le testeur d'haleine : Que faites-vous la nuit ?

L'homme : J'halète.

Le testeur d'haleine : Voici vos bons de sortie.
(Il les leur donne.)

L'homme : Puis-je vous demander qui était cet homme, rageant au bureau des admissions tout à l'heure ?

Le testeur d'haleine : C'est l'inventeur de la poudre. Il prétendait avoir vu dans le jardin un grand violon avec du linge qui sèche dessus. Tout s'est arrangé : j'ai fini par l'admettre : il y a bien un grand violon avec du linge qui sèche dessus. Qu'y-a-t-il, cher ami ? Vous grelottez ? Vous avez mauvaise conscience ?

L'homme : Je préfère avoir mauvaise bouche que mauvaise conscience. J'ai mauvaise bouche.

(A suivre.)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

AURORA 13/12/2008 18:52

Décidément, il y a pour de bon du Molière dans vos situations et leurs dialogues...
C'est un compliment: nul n'a jamais dépassé Molière et son théâtre.

Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Liens