5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 16:45

LA PHOBIE DES CLOWNS ?

"Obsessions, phobies, panique. Vos questions, nos réponses." tel était le titre du programme de France 3 hier soir : il y a encore dix-quinze ans, la télévision n'aurait pu présenter ce type d'émission où les les cerveaux sont "posés sur la table".
Il faut donc remercier qui ? Les concepteurs de ces diffusions grand public à une heure de grande écoute ? Celles et ceux qui y participent ?
Je ne me suis pas posé de questions quand, en 1994, dans feue l'émission "37,5° le soir", j'ai participé au débrousaillage des maladies d'"au dessus du cou". J'avais des TOC. Et au risque de passer pour une bête de foire, j'ai témoigné sous l'oeil d'une caméra venue me filmer dans ma rase campagne...
Depuis, j'ai souvent, lontemps bataillé, sabre au clair, contre ces ennemis intérieurs. La lutte est usante. Une association s'est créée, l'AFTOC et je l'ai rejointe à ses balbutiements. Depuis, l'Opinion Publique connaît l'acronyme TOC qui sonne comme un coup de marteau. "Plus personne ne va rire" semble dire mon grand ami Milan Kundera, dans son admirable "Risibles Amours".
Je dois avouer que, de guerre lasse, j'avais abandonné le luxe de paraître lisse, au dessus de la mêlée, et d'entrer dans la "branloire pérenne" chère à Montaigne.
Je tenais un rôle assez convenable dans une société qui ne l'est plus.
Je voulais laisser à d'autres le soin de dire la souffrance, la blessure, la fêlure...
Et puis hier soir, vous m'avez vu à la télévision ; dans l'un de mes rôles de ma drôle de carrière cinématographique : assis sur un lit, enfilant laborieusement mes chaussettes... On a vu pire, me direz-vous...

La télévision -les médias en règle générale- sont vraiment le quatrième pouvoir. Les retombées sont énormes et j'ai été aujourd'hui noyé par les phrases chaleureuses, y compris par des gens que je ne connais ni d'Eve ni d'Adam...

Sur l'émission en elle-même, deux petits mots.
Tout d'abord, il faut savoir que son contenu a été modifié, afin de donner un éclairage sur la grippe mexicaine. Curieux voisinage du conseil de se laver les mains au moins cinq fois par jour pour se prémunir d'une éventuelle épidémie devant des laveurs et laveuses obsesionnel(le)s !
Une curieuse phobie a été évoquée : celle des clowns. J'ai pensé au livre de Michel Quint "Effroyables jardins" où le narrateur nourrit une peur viscérale pour les pitres... (Fort bien expliquée par la suite.) Mais j'ai surtout pensé à mes amis que j'avais prévenus de mon passage à la télé. Et savez-vous ce qu'ils font dans la vie ? Ils sont clowns !
Alors j'ai retourné le problème à l'envers : sont-ce les gens qui ont la phobie des clowns ou bien les clowns qui ont eux-même des phobies ? (Le plus célèbre d'entre-eux, Achille Zavatta, s'est donné la mort.)
J'ai été très ému par cette jeune femme, arythmomane, contrainte de toujours tout compter, et ayant demandé à son médecin de la placer dans un coma, pour se défatiguer le cerveau, ce qu'il a refusé bien entendu. (Emile Zola souffrait d'une forme d'arythmomanie : il comptait et recomptait les lampadaires de son quartier.)

Que vous soyez en pleine santé -elle conditionne tout- , fétichiste des cuissardes, adepte du bondage ou triskaidekaphobe, je vous offre cette petite citation sur les psychiatres, que je connais très bien, (Ils n'ont pas de baguette magique et ne se déplacent pas en soucoupes volantes) : "Le névrosé construit des châteaux en Espagne ; le psychotique y habite et le psychiatre encaisse le loyer !"

JF

Partager cet article

Repost 0

commentaires

AURORA 06/05/2009 03:31

"qui A marqué"...(faute de frappe).

AURORA 06/05/2009 03:31

Je vous l'ai écrit par mail mais tiens à le redire ici.

Non, ce n'est pas "l'image" de vos difficultés à mettre vos chaussettes qui ont marqué hier soir mais la clarté de vos propos, cette définition de votre vécu, ce "cancer de la pensée".

Par cette seule expression, vous avez été le porte-parole de tous ceux et celles qui avaient défilé avant ou qui allaient défiler après vous dans les sujets montrés et qui n'avaient pas toujours eux, hélas, la justesse des "mots pour le dire"...

Bravo encore.

mary 05/05/2009 22:01

Tu es un être clair dans ton cerveau toqué. Tes propos sont nets au sujet de l'émission. La grippe m'a emmerdée avec ses lavages de mains. Pour combien de cas en France 4! Alors que tous ces gens qui souffrent de troubles... Combien? Bon mon Jo, j'ai fait un clin d'oeil à ton site. Tant de pages.... et puis tant de choses... Je vais faire dodo. Je t'envoie poutous sincères. à demain.

Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Liens