17 juin 2009 3 17 /06 /juin /2009 18:50
 

 

De bon aloi...
(Toutes en piste avec ces bottes)

S
'il en est un à qui ma chronique d'hier aurait pu être dédiée, c'est bien à lui. Jacques Capelovici, Maître Capelo, a gagné ses galons de notoriété à la force de sa langue.
Professeur agrégé... d'anglais -c'est en tous cas ce que je lis sur le tampon appliqué sur la lettre que je reçus de lui, en réponse à la mienne, et confirmé ce jour par Wikipédia, qui n'écrit donc pas que des sornettes-, ce personnage familier popularisé par le petit écran, m'a toujours fasciné. Sa trombine, qui n'a pas réussi à dépasser son ton faussement apprêté, son érudition non feinte, les mots qui n'étaient pourtant pas les siens et avec qui il se délectait de jouer (Jeuuuuuuuuuu de mots !), l'index levé,  son clin d'oeil malicieux pour mieux faire passer une formule (Allez donc en jeter un, d'oeil, sur notre bon net, en tapotant "Jeux de 20 heures" par exemple) l'ont définitivement placé au panthéon des parfaits ajusteurs de la phrase.
Je serais un fieffé menteur si je disais que je ne suis pas un grand nostalgique du "Francophonissime" et des susdits "Jeux de 20 heures", émissions où le français moyen prenait de l'altitude, tout en conservant un aspect ludique, quand les grands fous rires ne l'emportaient pas...
Je n'allume plus la télévision que les jours où j'y passe (!) mais je suis prêt à le faire si quelqu'un d'important place sur sa grille de programmes une demi-heure, une demi-heure seulement de rattrapage de ce chef-d'oeuvre en péril qui se paupérise : la langue française !
Ce ne sera pas trop demander à  Maître Jacques d'y apporter sa contribution...
Ce ne sera pas plus un distique, dont Maître Capelo s'était fait une spécialité, qui va clore ce court billet, mais cette définition que je vous soumets et que je tiens de la bouche même de notre homme aujourd'hui mis en valeur :
Les garçons français en ont deux qui pendouillent, et les filles de France n'en ont pas.
Je vous aide un peu :
C . . ILLES

JF

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Joël Fauré 18/06/2009 14:33

C'était évident !

AURORA 18/06/2009 02:22

Cédilles?

Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Liens