18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 21:54

La crainte de glisser "par erreur" un document pornograhique dans une enveloppe :
l'un des facteurs aggravants des troubles obsessionnels compulsifs ?

Je vous l'enveloppe ?

Fétichiste en diable, j'ai un jour découpé, à seule fin de conservation et de collectionnite aiguë (Cf "Carnets") -manoeuvre puérile et immature ?-, dans un illustré sur papier glacé une jolie créature en bottes-cuissardes.
A l'époque, l'amour n'était que des idéaux de chanson et les femmes des silhouettes de papier. Puis, j'ai glissé les vignettes obtenues dans une enveloppe, que j'ai ensuite remisée avec mon nécessaire à courrier.
Ayant à donner de mes nouvelles à mes parents, j'ai pris la première enveloppe venue sans en vérifier le contenu -elles sont en général vendues vides !-. Grande fut la surprise des destinataires quand ils aperçurent que là, dans les plis, dormait une amazone qui n'était pas une sainte ne portant que des sabots. Comme ils me le firent remarquer, je fus désagrégé de honte.
A partir de cet épisode-là, j'ai eu la crainte tenace de glisser par erreur un document pornographique dans une enveloppe du ministère qui m'emploie, et j'ai développé des Troubles Obsessionnels Compulsifs très invalidants.
La création du fanzine "A propos de bottes" d'abord puis de ce blog ensuite m'a permis de réparer, d'assumer, de déculpabiliser et d'abolir cette torture.
Ce blog se pose plus en gérant de stimuli qu'en forceps de l'habitus.
Voilà pourquoi à "la ligne éditoriale" j'accorde un peu de littérature et d'humour qui reste "la politesse du désespoir."
Pour illustrer ce billet, j'ai choisi l'image de ce cheval et de sa cavalière. Quitte pour vous d'apprécier le magnétisme sensuel qu'elle dégage et la force vive qu'il véhicule.

Joël Fauré

DR

------
Solution de "l'énigme" d'hier :
CEDILLES

Partager cet article

Repost 0

commentaires

AURORA 19/06/2009 02:09

Le photomontage avec l'enveloppe est à hurler de rire!
Bravo.

Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Liens