19 juillet 2009 7 19 /07 /juillet /2009 18:44

                                           DEUXIEME PERIODE
                                                    (1973 - 1999
)
.
Un paysan, un "gadjo".

Tout comme chez les juifs le "goy" est un non-juif, dans le milieu des gens du voyage, le "paysan" ou le "gadjo" est le nom donné à celui qui n'en est pas...

Je suis doublement paysan : paysan par mes parents ; paysan par Jeanne, Louise, France Corfdir dite Jeannette Mac-Donald, "la dame du cirque", "la dame du zoo".

 

Puzzle.

Du zoo, je n'ai qu'une seule idée. Celle d'une boîte de puzzle, 40 pièces environ, représentant quatre images d'animaux exotiques. Un lion. Un ours blanc. Non, brun. Non, c'est ça, blanc. Un éléphant. D'Afrique. Non, d'Asie. Non, c'est bien ça, d'Afrique : les éléphants d'Afrique ont de grandes oreilles alors que ceux d'Asie en ont de plus petites. Et un chameau. Non, un dromadaire. Non, un chameau. Le chameau a bien deux bosses, c'est bien ça ? L'idéal serait que je retrouve la boîte.  Si ma mémoire est bonne, il manque quelques pièces, mais nous pourrions avoir un meilleur socle de connaissances.

Lorsque Jeannette Mac-Donald arrive à Buzet-sur-Tarn, pour Pâques 1973, elle a 55 ans, et moi 11.
Je suis le petit garçon de "Cinéma Paradiso" ; elle est la star déchue de "Boulevard du crépuscule".

Voici pour la distribution des rôles.

Pour ce qui est du décor naturel, la forêt royale, puis domaniale, puis oecuménique de Buzet-sur-Tarn fera l'affaire.

Et l'histoire pourra commencer, puisque ainsi en a décidé la grande loterie "Destins, hasards et compagnie".

 

La forêt de Buzet.

La forêt de Buzet-sur-Tarn, environ mille hectares, s'incline entre Garonne et Tarn. La route départementale qui la traverse de part en part joint Toulouse à Albi ou à Montauban, c'est selon. Vue du ciel, elle a vraiment la forme d'un poumon, si bien que la métaphore de "poumon vert" lui va très bien.

Si vous arrivez de Toulouse, à pied, à cheval, en méhari ou en voiture, la route vous fera d'abord du plat, entre les chênes sessiles et les fougères ; puis elle vous offrira la sensation des montagnes russes. Une première descente, en pente pas très douce, puis une seconde. C'est là, tout en bas, en lisière, que se trouve le zoo. La parcelle boisée appartient à la municipalité de Buzet.

A l'angle droit, il y a comme une encoche, une ablation du poumon.

Ensuite, la route file tout droit, et vous fait sortir du bois. Un peu plus loin, il y a "la ferme des deux frères". (Ils ont bien aidé Jeannette et Smati à s'installer.)

A droite, comme à gauche, une autre route longe la forêt.

Ces considérations géodésiques faites, quelle que soit la direction que vous prendrez, le seul habitat concentré que vous découvrirez sera celui des feuillus et des moussus.
Si vous prenez à gauche, vous irez vers la décharge publique ; si vous prenez à droite, vous tomberez sur la maison grise et isolée où j'ai grandi... près des bois et des bêtes sauvages.
Voilà pourquoi je le suis resté. Sauvage.


Les dimanches à la campagne.

C'était un dimanche, à la campagne, au début des insouciantes années soixante-dix, comme tous les autres dimanches. Il fallait bien les occuper. Mornes et vides, dans un univers figé et étriqué.

Je me souviens de deux dimanches marquants : celui où nous nous sommes rendus, en voyeurs, ma mère, mon père, ma tante, mon oncle et moi, à Saint-Nauphary, voir "la maison du crime", théâtre d'un sordide fait-divers qui faisait alors la une de l'actualité.(1)

Et celui où nos pas nous menèrent naturellement dans la forêt proche, où le zoo était en construction.
Ma mémoire est assez imprécise, mais je réentends mon père dire : "Ici, on ne pourra plus venir chercher des champignons". Et je revois les cages en béton armé, dotées de solides barreaux et de portes à guillotines. Elles étaient séparées par une cloison et une porte coulissante.

Les maçons n'avaient pas encore jeté le crépi. Finies, elles ressembleraient à la façade d'une maison comme une autre...
Il y avait ce qui serait "l'allée des fauves" et ce qui allait devenir "l'allée des singes". Sur le chantier encore, des jeux pour les enfants (une balançoire, un tourniquet...) ; un décor résolument voulu couleur locale avec matériau du cru. Des petits bancs et des tables de bois, une buvette façon saloon, western, Far West... Vraiment, je me demande pourquoi Shérif n'a jamais voulu venir à Buzet...

(1) L'affaire Portal



"La Dépêche du Midi"  - indatable : appel à témoins (3 mois "autour de Pâques 1973")
Document aimablement transmis par Bernard Albarède.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Liens