17 septembre 2009 4 17 /09 /septembre /2009 19:03

"Gambade parallèle" de Claude Nougaro. Décembre 1998.

Prise de "song"
de Claude Nougaro

Claude Nougaro aurait eu 80 ans le 09/09/09.
Toulouse, sa ville "Prose" se devait de fêter cet absent si présent.
La place du Capitole de sa Capitale était donc pleine comme un oeuf. Olivia Ruiz, "la femme chocolat" avait mis une robe "fraise tagada" "J'ai mis une robe rose parce que je suis dans la ville rose", et des bottes fauves. La chanteuse m'a semblé être en très bonne santé. Elle a virevolté et adapté ses hanches cacaotées aux rythmes blues, jazz, brésiliens et africains, époux polygames du texte nougaresque. Elle a de la mémoire, l'audoise. Se souvenir des paroles de Nougaro, homme de son et de sens, c'est pas coton. Son père a chanté façon crooner ; son frère slamé. Le groupe Zebda a donné ses "Bottes de banlieue" écrites par le "Petit taureau des Minimes" et osé, les enfants pas encore couchés (mais le marchand de sable semble s'être reconverti), cette fable coquine :
"Après m'être branlé sous un figuier superbe
Je fis un bout de route avec un papillon
Il avait dû flairer parmi les fleurs, les herbes
L'odeur encor sur moi de l'éjaculation

Ô l'escorte jolie, grâcieuse, guillerette
Corolle chaste et pure, quand soudain Cupidon
Revint mine de rien me flatter la braguette
Tandis qu'autour de moi flottait mon papillon

Tel que je me connais, il faut que j'exagère
Je bande et je suis seul. J'ouvre mon pantalon
Sur le membre raidi comme un barreau de chaise

Viens, gentil compagnon, t'asseoir sur cette tige
L'insecte s'est enfui, comme pris de vertige
Que ne t'es-tu pas posé sur mon noeud, papillon"
(1)

Puis Yvan Cujious a dénoncé "Bidonville".

Quant à Maurane, venue à la FNAC présenter un (magistral) mini-concert et présenté son disque fait de chansons de Claude, elle a répondu, à la question d'un spectateur qui s'étonnait qu'elle ne fut pas au programme du "Concert officiel", qu'elle n'avait été "prévenue" que trois jours avant, par un couriel lapidaire et cavalier : "On t'attend", et "qu'elle avait les boules". "Quatre boules de cuir" sans doute...

Pour avoir longuement parlé santé avec Nougaro, je suis en mesure de publier ici, en sus, gratis avec pastis, le bilan "sans gain" de l'homme "sans cible" qu'il m'a dit être.

Prise de "song" de M. Claude Nougaro
Né le 09/09/1929 à Toulouse.
Sexe : Ange.

Numéro SS : 12909316969 Clé 69

Globules rouges : beaucoup.
Globules blancs : un peu moins.
Présence de globules noirs.

Taux de créativité : élevé.
Glycémie à jeun : impossible à réaliser.
Réserve alcaline : câline.
Gamma G.T. : illisible.

Traces de plumes d'ange et de corne de taureau.


JF

(1) Claude Nougaro. "L'Ivre d'images", fables de ma fontaine. 2002.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Joël Fauré 19/09/2009 23:56

Aurora, Jeanne : Certains artistes sont universels et intemporels. Nougaro était de cette trempe.

jeanne 19/09/2009 07:45

certains ne vieillissent
ni ne meurent...
belle journée
pluie encore dans le sud

AURORA 18/09/2009 04:05

Merci, Joël, d'avoir ainsi célébré l'inoubliable Claude...

Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Liens