26 février 2010 5 26 /02 /février /2010 17:46

                      COMME UN TABLEAU FAUVE

img558.jpg
"La Dépêche du Midi" (Edition Nord-Est) 26 février 2009

Sur la couverture, une affiche du cirque Amar claironne la venue de Jeannette Mac Donald et ses dix lions. Joël Fauré a choisi cette illustration pour un ouvrage qu'il va publier, cette année. Il s'intitule "Comme un tableau fauve" avec en sous-titre "La vie extraordinaire de Jeannette Mac Donald et un peu de la mienne".
Car la route de l'auteur buzétois a croisé celle de la grande dompteuse en 1973 lorsque le directeur du zoo de Buzet-sur-Tarn a accueilli Jeannette et sa petite ménagerie avec tout de même cinq lions, des singes et 35 chiens. Joël avait 11ans, des rêves de l'enfant de "Cinéma Paradiso" et Jeannette, 55 ans, fatiguée par l'errance avec ses enfants-animaux et échouée à Buzet qui sera sa dernière étape pendant 24 ans avant que ne brûle sa caravane et qu'elle décède en 1999 dans une maison de retraite à Grenade-sur-Garonne.

LA PLUS GRANDE DOMPTEUSE DE FAUVES

 

Avec un brin de malice, Joël Fauré prévient le lecteur qu'il ne s'agit pas d'un livre sur Jeannette Mac Donald qu'il considère comme un personnage de fiction tant l'itinéraire de cette femme paraît fabuleux. Pourtant l'auteur, maniaque comme peut l'être quelqu'un qui souffre de TOC (troubles obsessionnels compulsifs) n'a pas compté ses heures pour retrouver des bribes de la vie et de l'époustouflante carrière de Jeannette Mac Donald.

Dans la première partie de l'ouvrage, Joël Fauré évoque les premiers pas de cette enfant de la balle, fille et petite-fille de dompteur qui sera une enfant-actrice, notamment auprès de Maurice Chevalier, débutera en piste à l'âge de 15 ans comme charmeuse de serpents avant d'être la seule femme au monde à présenter un groupe de dix lions.

Ce n'est pas l'itinéraire d'un enfant gâté car Jeannette, vedette du cirque Amar, verra sa vie basculer en 1967 à Alger lorsque brûle son cirque, la laissant dans la rue avec huit lions, deux ours, une éléphante, une hyène, etc.

 

LE DERNIER VOYAGE EN FORET DE BUZET

 

La deuxième partie du livre est plus intéressante parce qu'elle est écrite par un témoin direct du parcours semé d'embûches de la directrice du zoo de Buzet. Joël Fauré, en chroniqueur soucieux de décrire serré, n'ébarbe rien de la vie difficile de l'ancienne gloire des pistes de cirque, faisant les poubelles, vendant de la ferraille pour nourrir ses animaux, croisant le fer avec Brigitte Bardot qui s'était émue de ce qu'elle considérait comme un "mouroir".

L'ouvrage devrait être abondamment illustré par des dizaines de photos, de fac-similé de lettres, d'articles, d'affiches.

Parmi ces documents : une photo de Jeannette avec le grand dompteur Frédéric Edelstein, prise en mars 1999 lors de la venue du cirque Pinder à Toulouse. C'était quelques semaines avant la mort de l'amie des bêtes.

Jeanne Corfdir dite Jeannette Mac Donald repose à Bessières dans le caveau familial d'un ami qui a tenu à l'ouvrir à cette grande dame qui était sans famille. Aujourd'hui, Joël Fauré écrit plus qu'une épitaphe.

 

Henri Beulay

Le texte est chez l'imprimeur. Nous travaillons pour faire de cet ouvrage un bel objet, mais avant tout, la trace d'un destin exceptionnel. La presse (et en particulier "La Dépêche du Midi") qui a toujours aidé et soutenu Jeannette n'est pas amnésique et nous fait l'honneur, aujourd'hui, par la plume d'Henri Beulay, de "couvrir" l'annonce de publication de ce texte, que les fidèles de ce blog ont déja pu lire en intégralité.
Que soient remerciés celles et ceux qui sont venus, qui viendront découvrir ; celles et ceux qui reviendront redécouvrir sur le papier, au delà du "Cercle Enchanté", une histoire extraordinaire, mais aussi butiner l'humilité d'une grande leçon de vie.

JF

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Marie 03/03/2010 06:59


...en défroques, droite dans ses bottes boueuses, elle était tout simplement impériale coiffant au poteau toutes ces bonnes âmes condescendantes venues-en-visite ...

Je me prends à rêver à un indicible hommage de BREL à cette grande dame et à sourire en imaginant un dialogue - plutôt des coups de gueules - embrumés de volutes de fumée ...

Et toi Joël, merci pour ta fidélité sans faille à celle qui nous a donné une magistrale leçon de Vie faite de passion et d'amour.


AURORA 03/03/2010 04:25


Vous n'imaginez pas ma joie et pour vous, et pour Jeannette qui est aux cieux où les animaux ne meurent jamais...


le Bas des Dames 28/02/2010 21:45


De mémoire, dans le Voyage, c'est une concierge, la "tante à Bébert", qui parle de l'un de ses locataires à la vie privée réputée tumultueuse. Il aurait eu pour maîtresse, entre autres, une
dompteuse...
Pensez donc, une dompteuse !


Joël Fauré 28/02/2010 21:41


Jeanne : Travail, oui, beaucoup... Mais lorsqu'il est source d'agrément, tout va bien...
Tu le sais, je veux défendre ce texte. Alors, un petit coup de pouce pour un grand destin, c'est bon à prendre.

Alba : Merci chère Alb(m)a ! "Comme un tableau fauve", c'est le parcours qui ressemble à un de ceux que nous avons croisés (Mais à la puissance 1000) au cours de notre vie, n'est-ce pas ?


Alba 28/02/2010 21:09


Félicitations Joël ! Je partage votre joie...


Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Liens