9 octobre 2009 5 09 /10 /octobre /2009 19:19


Philippe VERCELLOTTI. "La route 102".  Acrylique sur panneau - 116 x 89

Sur la route

Cette route 102*, qui n'a rien à voir avec la Nationale 7, et encore moins avec la mythique route 66, appelle en moi mille mots.
D'abord, il y a ce vieux "Tub" Citroën, comme celui qu'avait le boucher de mon enfance ; et puis il y a tous ces "improbables" : cette route à flanc de falaise, escarpée et impossible on ne peut mais ; la moto (celle de Lawrence d'Arabie ?) que va franchir, sur une planche posée à dess(e)in, un cascadeur, suivi d'un coureur échappé du peloton ; un filin d'escalade, une bille bleue, un feu rouge rouge et des clous (à respecter), le tout dans un savant mélange d'ergs sous-entendus et de regs avérés.
Et puis l'oeil se décille. On revient à la réalité : ce sont des jouets, des figurines, un décor ludique et combinatoire que trahit l'arrivée d'eau, sous des récurrences de qui connaît l'artiste, puis la murette et la découverte du "pot aux roses" dans les 1/5èmes du tableau. Mais très vite, les pistes sont de nouveau brouillées : on remonte sur le pré à l'herbette plus vraie que la vraie, sous le maillage d'un grillage en trompe-l'oeil, et on retrouve le "Tub". Et, tel un ruban de Möbius, tout peut recommencer...
Je vous ai ici-même déjà parlé de Philippe Vercellotti. On connaît son trait et son jeu, dont il devient convenu d'en louer la finesse.
Vous me croirez si je vous dis que j'ai la chance, tout comme pour Brel, de très bien connaître Philippe Vercellotti ?

JF

Philippe Vercellotti expose dans le cadre du 81ème Salon des Artistes Méridionaux jusqu'au 23 octobre, au Centre Culturel Saint-Jérôme, 7, rue Pélissier à Toulouse. Le thème retenu cette année est "la route". "On the road again". Il n'y a que le premier pas qui coûte et le dernier qui compte.

* Sur le quantième de la voie de communication, on échafaudera ce qu'on voudra. La DDE (Les cantonniers) refusant de répondre, l'explication est sans aucun doute ailleurs...

Site officiel de Philippe Vercellotti :
vercellotti.monsite.wanadoo.fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Joël Fauré 11/10/2009 15:34


Clara : Votre remarque est judicieuse. Elle rejoint les propos que m'a rapportés Philippe Vercellotti le jour du vernissage : un ecclésiastique a "vu" dans ce tableau "le chemin de croix,
l'ascension au Mont-Golgotha."
Quand au "Tub", je le veux, en moi-même devenu maître du tableau, par mon seul regard permis, en "état de marche"...
Pour le clou qui dépasse, il reste enfin à relire ou réécouter le fameux sketch de Devos...

Jeanne : "Elise ou la vraie vie", roman de Claire Etcherelli revu par "Jeanne ou la vraie vie." Je suis totalement d'accord avec vous...
Un tableau est aussi une auberge espagnole...
Chacun y apporte ce qu'il souhaite...


Clara 10/10/2009 16:12


Reste que le tube me tracasse.Témoin imperturbable.Vestige? détritus?
Il pose question quant à sa personnalité!
Au 1er regard, viel amas de tôles rouillées, mais il reste le mystère de sa conservation...En effet, il semble entier... Simplement la végétation et les outrages tu temps...Peut-être, au vu de sa
position, attend-t-il patiemment que quelqu'un arrive jusqu'à lui? N'est-il pas un utilitaire?
Il y a malgré une fausse immobilité, l'abandon apparent, l'idée du labeur, de l'effort.
Même le grillage est un grillage à poule...Nature anciennement domestiquée, abandonnée et sur le point d'être à nouveau utilisée?... Allez savoir!
Ent tout cas, bon courage aux entrepreneurs, car sur la croix, le clou dépasse...


jeanne 10/10/2009 14:59


la murette et le robinet
donnent la "vraie" dimension ?
le reste est trompe oeil
ou c'est tout l'inverse
les cyclistes sont vrais dans un endroit démesuré ?
qu'importe...
chacun voit avec son oeil
selon le moment
comme dans la vie ,
enfin la vraie vie ...


Clara 10/10/2009 12:40


Avez-vous remarqué cette croix,composée d'une planche(à pain;à dessin...à dessein?)clouée à un crayon....
Serait-ce l'artiste, la communication, l'expression de soi, qui serait ainsi clouée à la croix?...
Je ne connais pas l'artiste et n'y connais rien aux symboles.
Des jouets dites-vous...jeux cruels...
Le tube ne menace-t-il pas les grimpeurs? à l'instar des billes qui dévalent la pente.
Partout des embûches,des interdits.
Les 2 grimpeurs sont des inconscients! des rêveurs, des inadaptés..des héros.
Avoir le courage d'aller au bout de son rêve...
Encore faut-il en avoir un!
Mais le but est peut-être simplement le chemin, et non pas le sommet...
Image héteroclite, inventive, fantaisiste; aride et belle!
Il est vrai que le ciel semble bien bleu la-haut....
La crois symbole de vie et d'espoir aussi, qui permet le passage...
Clara.


Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Liens