6 novembre 2009 5 06 /11 /novembre /2009 20:52


Photo (détail) DDM

             "LE CHIRAC" SANS PEINE

Chirac : avec un nom qui commence comme ça, on est en droit de s'inquiéter si l'on ne va pas endosser quelque ennui, essuyer quelque échec ou si l'on ne va pas être dans le besoin. Mais il ne faut pas s'arrêter là. "Chilleurs-aux-bois" est bien l'un des plus beaux villages de la Beauce.

Jacques Chirac, maintenant qu'il n'est plus "aux affaires", et alors qu'on s'empresse de lui en avancer une, publie ses mémoires.

Ce que j'en sais, c'est ce qu'en savent beaucoup, de loin. Sa rencontre et ses épousailles avec Bernadette Chaudron de Courcel, son amour de la Corona et de la tête de veau vinaigrette, sa façon de faire tinter les syllabes finales (Il serait parfait dans le rôle de l'instituteur "Topaze", de mon grand ami Marcel Pagnol. Dictant : "Des moutons étaient en sureté dans un parc... Moutons. Moutonss... Etaient. Etai-eunnt.")...
Je découvre ce que l'ancien chef de l'Etat pense d'Edouard, de Valéry, de Nicolas et de François, mais c'est surtout la narration de son dépucelage qui motive ce billet. J'y accorde l'importance du frustré resté trop longtemps puceau, et donc, n'a pu devenir Président de la République. Bibi. Sans chichis.

Jacques Chirac a 18 ans. Il est marin et se trouve en Alger : "Le Bosco me demande si je suis puceau. Je lui réponds que oui. "Alors, on va arranger ça, tu vas voir" me dit-il. C'était très gentil de sa part et il fallait bien le faire. [NDA : !] Il m'a amené dans les fameux quartiers de la casbah où nous avons passé la nuit entière. Quand au matin, je suis redescendu vers le port, dans l'odeur du crésyl sur les trottoirs, d'anisette et de produits coloniaux, je n'étais plus le même homme." (1)

Chirac : avec un nom qui se termine comme ça, on est en confiance ; ça fleure bon la France profonde, ça incarne l'identité nationale. Ric-Rac, l'affaire est dans le sac !


JF

(1) "Chaque pas doit être un but". Mémoires de Jacques Chirac. Editions Nil.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

AURORA 12/11/2009 03:17


Et le titre ...mon Dieu, le titre!
L'éditeur a laissé passer ça pour les mémoires d'un autre que Zidane?

;-))


Joël Fauré 08/11/2009 22:23


Jeanne, Clara : Au dessus du "sac" il y a la main. Tout un symbole.


Clara 08/11/2009 20:40


le SAC....tristement célebre; et Chirac ou chi rac pour le merdeux Paris...hihii tout cela fleure bon ma jeunesse...


jeanne 07/11/2009 11:33


bonjour Joel

insupportable cinéma
de ceux qui se pensent
au dessus des lois
ballet de mots
de sourires
à lever le coeur
oui dans le sac...
belle journée


Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Liens