15 juin 2010 2 15 /06 /juin /2010 17:25

"Vous pouvez descendre, monsieur Dalemberg, les lions sont partis."

 

Réplique du film "Roselyne et les lions" de Jean-Jacques Beineix  

 

img600

Jean-Philippe Frespuech, un homme qui ne manque pas de "caractères", recherché par la "police", directeur de l'imprimerie "Les Arts Graphiques", et artisan... du succès de "Comme un tableau fauve" (Photo JF)

www.artsgraphiques.fr

 

  Vient de paraître

 

Comme Louis Amade, Préfet de Police de Paris était poète et parolier de nombreuses chansons de Bécaud, je suis, en beaucoup plus modeste, Adjoint Administratif au Tribunal de Grande Instance de Toulouse et dramaturge et écrivain...

L’un n’est pas incompatible avec l’autre et ne se nuit pas...

La preuve par l’exemple...

"Comme un tableau fauve", la vie extraordinaire de Jeannette Mac Donald et un peu de la mienne, est désormais disponible pour tous.

Ce livre nous assène une lucide et magistrale leçon de vie. Il est autorisé de ne pas être d'accord moyennant argumentaire.

Il a reçu un accueil chaleureux dans l'une des plus - n'ayons pas peur des mots - belles librairies de France, "Ombres Blanches", 50, rue Gambetta à Toulouse. Il est en bonne place au rayon "Théâtre / Cirque". Composez le 05.34.45.53.33 et demandez Aliénor. Elle se fera un plaisir de ne pas tarir d'éloges sur cet ouvrage fraîchement massicoté.

Il est aussi en vente chez mon grand ami marchand de journaux Philippe Caron, 19, place du Salin à Toulouse. (05.61.53.95.95.)

 

Vendredi après-midi, l'encre à peine sèche, la besace en bandoulière garnie de mes ouvrages, j'ai gagné les terres où j'ai grandi et où Jeannette Mac Donald a terminé son voyage. Comme mon clocher m'a paru petit ! Ou bien est-ce moi qui ai trop grandi ? J'ai reposé le pied sur le théâtre du passé : et alors décors et dialogues me sont revenus...

L'épicier de Buzet-sur-Tarn a accepté de prendre en dépôt quelques exemplaires du "Tableau". Hier, il m'a appelé pour me dire qu'il avait déjà tout vendu !

Comment t'y es-tu donc pris, mon cher Vincent, pour n'en vendre aucun (de tableau) de ton vivant ?

  

Au Chef-Lieu de canton, Montastruc-la-Conseillère, la bibliothèque m'ouvrira ses portes le vendredi 25 juin à 20 h 30 pour une rencontre-dédicace. Je crois que ce sera passionnant. Quand je vous aurais dit qu'à mes côtés, il y aura le docteur Jean-Louis Agard, le vétérinaire qui a soigné les bêtes de Jeannette... Je n'en dis pas plus... C'est un peu le Docteur Gachet de Vincent...

 

Enfin, lors de la fête de la musique, lundi 21 juin, je me ferai un plaisir de vous rencontrer et de signer la vie mise en pages de la grande dame aux fauves, dans la salle des pas perdus du Palais de Justice de Toulouse, exceptionnellement ouvert ce soir là et à découvrir sous un autre angle, dans les bonnes notes des chorales et des harmonies.

 

Voici les dernières nouvelles du front, mes amis.

 

Joël Fauré

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Joël Fauré 20/07/2010 19:49


Marie, Amandier, Aurora : Belle aventure humaine que la publication de ce livre. Il ouvre des portes, délie des langues, écarte des rideaux. Merci à vous.


AURORA 16/07/2010 05:19


Cher Joël,

N'oubliez pas ce blog même si l'on vous sait très occupé!
Rien que la photo d'une signature... Ou autre mais quelque chose!
Faites-nous un signe de vie avant les vacances...

Amitiés.


le Bas des Dames 06/07/2010 17:49


Voilà...

Jeannette est morte encore une fois.

Elle est morte, je veux dire par là que vous l'avez fait vivre "belle" et bien au fil des pages de "Comme un tableau fauve".
Comme elle a dû marquer votre vie, la dompteuse... Et comme, oui, elle a quelque chose de la "Jeanne" de Brassens.

Merci, Joël de nous avoir présenté votre amie Jeannette.
Amandier


Marie 01/07/2010 15:55


Les fauves ont traversé la frontière,
Ce matin, ils posaient fiers,
Devant ma porte,
Cet après-midi,
Ils trônent impatients d'être découverts,
Sur ma table de verre...

Merci beaucoup Joël
Cordialement
Marie


AURORA 27/06/2010 05:12


Sourire...
Profitez-en bien!
C'est quand ils sont tout petits qu'on a le plus de plaisir à les bercer...

Je vous embrasse amicalement.


Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Liens