Top articles

  • LE PERSONNAGE TOUT ROUGE (22)

    22 janvier 2008

    Le décrocheur de blasons : Le personnage tout rouge sait avoir la main verte. Et un homme qui a la main verte -aussi rouge tout ailleurs fut-il- ne peut pas être entièrement mauvais. Je n'ai plus rien à faire ici. Madame, messieurs, permettez que je me...

  • LE PERSONNAGE TOUT ROUGE (21)

    21 janvier 2008

    Le personnage tout rouge : Vous les avez peut-être un peu brusquées, non ? Ce n'étaient pas de gros légumes et je me demande de quelle manière elles vont les accommoder. Ce qui reste vrai, c'est qu'elles me rappellent quelqu'un. Oui, ces vieilles peaux...

  • LE PERSONNAGE TOUT ROUGE (20)

    20 janvier 2008

    Le personnage tout rouge : Beaucoup de gens se sont écartés de moi parce que je n'étais que le miroir de leurs propres angoisses. Ceux qui se sont approchés ont cru qu'ils allaient mourir d'ennui. Je suis un poète un peu fou qu'on assassine. Firmament...

  • LE PERSONNAGE TOUT ROUGE (19)

    19 janvier 2008

    Le personnage tout rouge : Vous pensez que, là encore, par mégarde, action ou omission, j'ai pu commettre une erreur ? Première femme à la carotte à poignée : Ca dépend ? Vous avez commencé par quoi ? Par porter le deuil ou par rougir ? Deuxième femme...

  • LE PERSONNAGE TOUT ROUGE (18)

    18 janvier 2008

    Le personnage tout rouge : Les mots de mon silence seront-ils... assez... forts... pour... (Il se tait. Silence. Au bout de quelques instants, tous ceux qui avaient quitté la scène reviennent.) Le chef du bureau des fêtes terminées : (Il désigne le public.)...

  • LE PERSONNAGE TOUT ROUGE (17)

    17 janvier 2008

    Le chef du bureau des fêtes terminées : Reprenons en mains ce que nous avions sur les bras. Pourquoi avez-vous tiré ? Pourquoi avez-vous tué ? Le personnage tout rouge : Je ne sais pas si j'ai tué. J'ai peut-être tué sans m'en rendre compte ? Ca arrive,...

  • LE PERSONNAGE TOUT ROUGE (16)

    16 janvier 2008

    La responsable des fêtes terminées : Vous vous donnez le temps de laisser refroidir un corps, joli si possible, un corps en or victime de ne pas l'avoir été. Un corps qui est peut-être encore si tiède qu'il est bien vivant. Le chef du bureau des fêtes...

  • LE PERSONNAGE TOUT ROUGE (15)

    15 janvier 2008

    Le chef du bureau des fêtes terminées : Vous vous appelez "Le Personnage tout rouge". Pourquoi ? Le personnage tout rouge : C'est le rouge de la honte. Le rouge de la confusion. Le rouge de la blessure. Le rouge de la tuile. Première femme à la carotte...

  • LE PERSONNAGE TOUT ROUGE (14)

    14 janvier 2008

    Deuxième acte Le même pan de mur orbe. Une table, sans rien autour. Des chaises disséminées. Au bord de la scène, trône un lutrin ; un document y est déposé dessus : une sorte de plan. Le personnage tout rouge, tout seul. Le personnage tout rouge inspecte...

  • LE PERSONNAGE TOUT ROUGE (13)

    13 janvier 2008

    (Le décrocheur de blasons revient, porteur d'un nouveau blason.) Le décrocheur de blasons : Je suis heureux de vous revoir. Vous m'avez beaucoup manqué. A ce que je peux voir, vous goûtez vos derniers instants de liberté. On vient de me dire, un peu plus...

  • LE PERSONNAGE TOUT ROUGE (12)

    12 janvier 2008

    L'homme : Vous avez oublié votre baise-en-ville au bureau. (Le personnage tout rouge et la responsable des fêtes terminées se remettent précipitamment debout, s'époussettent et se postent dans une sorte de garde-à-vous.) La responsable des fêtes terminées...

  • LE PERSONNAGE TOUT ROUGE (11)

    11 janvier 2008

    Le personnage tout rouge : Vous vous rendez compte de la situation dans laquelle nous sommes impliqués ? C'est inextricable. Si un passant influent venait à nous questionner sur notre présence ici, voici la conclusion qu'il pourrait tirer : "Monsieur...

  • LE PERSONNAGE TOUT ROUGE (10)

    10 janvier 2008

    Le personnage tout rouge : Bon, allez, on avance ? On fait bouger les choses ? Vous avez l'air préoccupée... La responsable des fêtes terminées : Je vais vous faire un aveu : je suis préoccupée. Je suis chargée de vous arrêter, c'est vrai, mais auparavant,...

  • LE PERSONNAGE TOUT ROUGE (9)

    09 janvier 2008

    La responsable des fêtes terminées : Vous ne risquez rien. Vous n'avez rien à craindre si vous avez bonne conscience. Le personnage tout rouge : C'est que, voici, vu d'ici, des deuils à venir et des angoisses annoncées. (Il regarde sa montre.) Des heures...

  • LE PERSONNAGE TOUT ROUGE (8)

    08 janvier 2008

    Le personnage tout rouge : Je suis mal à l'aise en situation d'échange et de convivialité. Permettez que je m'isole. (Il se place à la place des deux femmes. Bien campé au sol. De façon délibérée, il pousse un cri strident, un brame, un hurlement, souligné...

  • LE PERSONNAGE TOUT ROUGE (7)

    07 janvier 2008

    Le décrocheur de blasons : J'ai des nouvelles. (Deux femmes arrivent côté jardin. Elles s'installent en vis-à-vis, en retrait du mur, parfaitement immobiles, presque statufiées. Elles tiennent à la main une carotte avec une poignée.) Le décrocheur de...

  • LE PERSONNAGE TOUT ROUGE (6)

    06 janvier 2008

    L'homme : Madame, monsieur. C'est bien celui-ci ? Le personnage tout rouge : ... L'homme : (Il désigne la blason) Le blason, c'est bien celui-ci ? Le personnage tout rouge : Vous êtes bien le premier qu'il fait presque tomber. Vous venez de loin pour...

  • LE PERSONNAGE TOUT ROUGE (5)

    05 janvier 2008

    La responsable des fêtes terminées : Vous avez l'air de bien connaître cet endroit. Et pourtant, vous me dites ne pas y avoir été hier soir. Vous étiez parti cueillir des simples, c'est bien ça ? Le personnage tout rouge : Je suis de ce pâté. Selon toute...

  • LE PERSONNAGE TOUT ROUGE (4)

    04 janvier 2008

    La responsable des fêtes terminées : Il s'est passé hier soir, au moment où la fête battait son plein, quelque chose de très émouvant. Et de très grave. Qualqu'un a, semble-t-il été tué. On n'en est pas encore bien sûr, mais avouez que ce n'est pas rien,...

  • LE PERSONNAGE TOUT ROUGE (3)

    03 janvier 2008

    La responsable des fêtes terminées : Où étiez-vous et que faisiez-vous hier soir sur la plage qui va de dix-huit heures trente cinq à minuit, via le crépuscule et la tombée des ténèbres ? Le personnage tout rouge : Autant vous l'avouer tout de suite :...

  • LE PERSONNAGE TOUT ROUGE (2)

    02 janvier 2008

    Le personnage tout rouge : Qu'est-ce que j'ai fait ? Qu'est-ce que je n'ai pas fait ? Vous tombez mal : je suis triste. Je viens d'apprendre la mort d'Eugène Ionesco. Je viens de lire dans un organe battant à droite deux belles phrases sur lui. (Il s'approche...

  • LE PERSONNAGE TOUT ROUGE

    01 janvier 2008

    "On n'interroge pas un homme ému" René CHAR Personnages : Le Personnage tout rouge La Responsable des fêtes terminées Le décrocheur de blasons Première femme à la carotte à poignée Deuxième femme à la carotte à poignée Le Chef du bureau des fêtes terminées...

  • CARNETS

    31 décembre 2007

    J'ai l'intime conviction que, fort d'un passé qui n'appartient qu'à moi, sorti grandi des nombreuses épreuves endurées, je pourrai vivre moi aussi. J'aimerais bien que le temps me donne raison Ainsi prend fin, en ce dernier jour de 2007, la publication...

  • CARNETS

    28 décembre 2007

    Cette page de carnet est dédiée à Aurora. " J'aperçois un homme seul C e dimanche soir, alors que je déplore une fois de plus la vacuité des instants, alors que je m'apprête à regagner ma tanière, j'aperçois dans ma rue un homme seul, titubant. Rencontre...

  • CARNETS

    26 décembre 2007

    " Si un détail te gêne, peut-être qu'il est supprimé des "carnets" ? J 'ai chargé un ami de longue date de mettre au propre sur le papier les présents carnets. Il en saisit les lignes sur sa machine moderne, avec scanner et publication assistée par ordinateur....

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 30 > >>

Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Archives

Liens