Top articles

  • BILLET D'HUMEUR

    31 juillet 2007

    LA SEULE CHOSE QUE J'AI RESILIEE, C'EST MON ABONNEMENT A "LA VIE DES SAINTS" "LA VIE DES STARS" "LA VIE DES BETES" ET "LA VIE DES SAINTS STARS UN PEU BETES" Une demie-page dans "Le Monde" de ce jour consacrée à la résilience : il fallait au moins ça pour...

  • LA FEMME DE MA VIE (9)

    31 juillet 2007

    Quand Simone lavait son linge sale "en voisines". Simone et ma mère ont acheté leurs premières machines à laver en 1969. Ou 1970. Au nom de l'incalculable nombre de lessives qui, depuis, se sont succédé, leur mémoire est imprécise. En revanche, elles...

  • QUELQUES NOUVELLES DE CAMILLE C.

    30 juillet 2007

    CAMILLE AU PORTUGAL Je me surprends à écrire "Camille au Portugal" parce que je pense à "Poly au Portugal". Certains doivent se souvenir de ce petit poney célèbre et intelligent, crée par Cécile Aubry, et dont les aventures ont bercé l'imaginaire des...

  • LA FEMME DE MA VIE (8)

    30 juillet 2007

    Le Tarn. n. m. Rivière du Sud de la France, née au Sud du mont Lozère, afflluent de la Garonne (rive droite) ; 375 km ; bassin de 12 000 km². Il traverse les Grands Causses en de pittoresque canons (gorges du Tarn), passe à Millau, Albi et Montauban,...

  • BILLET D'HUMEUR

    28 juillet 2007

    UN VELO ET UNE VOITURE... D'APPARTEMENT C'était contre toute attente... Toulouse. Un samedi soir de juillet. Le dernier samedi soir de juillet. J'avais dans le crâne l'idée d'acheter une cravache... ou deux dictionnaires, "Le Larousse" et "Le Robert",...

  • LA FEMME DE MA VIE (6)

    28 juillet 2007

    Suzanne Labranque. Depuis quand l'idée d'écrire un livre sur ma mère, avec un détour par ma maîtresse d'école me poursuit-elle, plus assidûment que je ne fus auprès d'elle, plus "drument", plus inversement proportionnel que je n'en eusse pas du tout eu...

  • HOMMAGE

    27 juillet 2007

    A MES DEUX LECTRICES A et T Par ordre d'apparition à l'écran. A tout seigneur tout honneur. A. A A. Pour A. Je luis dois tout. "Blogosphérement" s'entend. Faut-il dire par A ? D'A ? En A ? (Comme on dit "en Arles" ou "en Avignon", mais curieusement pas...

  • LA FEMME DE MA VIE (5)

    27 juillet 2007

    La droguerie de Bessières. Fallait être gonflé pour une boutique de s'appeler comme ça : "Droguerie". Regardez sur Internet aujourd'hui... Une boutique de drogue ! Je revois l'enseigne : lettres de bois jaunes collées sur des lattes de bois vernis. L'odeur...

  • QUELQUES NOUVELLES DE CAMILLE C.

    26 juillet 2007

    Camille s'est informée sur le "méchant" Salazar qui a dirigé la péninsule pendant longtemps. A Braga, même si elle a voulu atteindre le ciel, telle que je la connais, elle a dû s'arrêter à la troisième des 300 marches qui conduisent à "Bom Jésus do Monte"...

  • LA FEMME DE MA VIE (4)

    26 juillet 2007

    Une volonté de diariste. Chaque année, pour son "Petit Noël", j'offre à ma mère un agenda... Au jour le jour, elle y note des micro-événements, des méga-anecdotes, des nano-aventures. Pendant 20 ans, de 1978 à 1998, elle a "tenu rubrique" dans une publication...

  • BILLET D'HUMEUR

    24 juillet 2007

    SI TOUT LE MONDE S'Y MET... J'ai comme l'impression que, cet été, tout le monde se débride et parle sexe. Remarquez que je n'y voie aucun inconvénient. Un instant, j'ai eu peur que l'arrivée du "Caudillo" à l'Elysée ne laissât augurer d'une "contre-movida",...

  • LETTRES A UN ECRIVAIN

    24 juillet 2007

    "LA MAISON (D'EDITION ?) BRULE..." De Joël Egloff, j'avais tant aimé son "Etourdissement" (Un livre "à atmopsphère" (Prix du Livre Inter en 2005) -Un ouvrier aux abattoirs, dans un pays imaginaire toujours gris, espère, sans trop y croire, changer un...

  • LA FEMME DE MA VIE (3)

    24 juillet 2007

    A Marie-Madeleine, une maman importante. Dans l'Aveyron. Marthe, Madeleine, Mathilde est née dans l'Aveyron. L'Aveyron est un département Français qui resssemble à une grosse motte de terre qui sent bon après avoir été retournée. Dans l'Aveyron, un couteau...

  • JOURNAL EXTIME

    22 juillet 2007

    C'est comme ça, je ne me referai pas. Ce devait être il y a une bonne dizaine d'années. J'effectuais mes premiers séjours dans ce qui allait devenir ma "résidence secondaire", ma "maison de répit" : la clinique psychiatrique "Castelviel", près de Toulouse....

  • PAS UN JOUR SANS UNE LIGNE

    15 juillet 2007

    A Eric-Pierre Vigouroux, Que j'ai perdu de vue. Au mieux qu'il ait pu devenir. Nous vous offrons en "bonus" à "J'AI TRES BIEN CONNU JACQUES BREL", ce texte qu'il aurait été dommage de mettre au rebut. Un courrier pour "Brel, Poste Restante" Eric-Pierre,...

  • J'AI TRES BIEN CONNU JACQUES BREL (36)

    14 juillet 2007

    A Pierrot, L'Horloger. Une lettre à Olivier Todd. Cher Monsieur, J'ai longtemps hésité à vous écrire. La sortie de votre livre "Carte d'identités" me donne l'occasion de le faire, et je remettrai ce pli aux bons soins de votre éditeur. J'apprécie la justesse...

  • J'AI TRES BIEN CONNU JACQUES BREL (35)

    13 juillet 2007

    A Henri. Mélancolie. Entre chien et loup, quand la mélancolie surgit et m'enveloppe de son manteau morbide, ou que, de ses puissantes mâchoires, elle me tenaille le cerveau, je sais que je n'ai qu'une seule chose à faire : laisser agir le temps naturel....

  • J'AI TRES BIEN CONNU JACQUES BREL (34)

    12 juillet 2007

    Phénomène d'usure. On passe la moitié du temps à s'entretenir et l'autre moitié à se détruire. Avant d'entrer en scène, Jacques Brel cire impeccablement ses chaussures. C'est pour mieux mordre la poussière. Quand il a terminé son tour de chant, il a marché...

  • J'AI TRES BIEN CONNU JACQUES BREL (33)

    11 juillet 2007

    Je suis parti parce que j'ai eu peur de devenir trop vite mort, trop vite vieux... Jacques Brel, par l'entremise de ma mère, qui poursuit son interview dans la salle à manger, m'interroge : "Pourquoi n'avez-vous pas pu rester derrière le bureau où la...

  • J'AI TRES BIEN CONNU JACQUES BREL (32)

    10 juillet 2007

    Agences, boutiques et stations... Une agence, mais une agence de quoi ? De voyage, bancaire, pour l'emploi, matrimoniale ? Une boutique, mais de quoi ? De fringues, de chaussures, de vaisselle, de fleurs ? Une station, mais de quoi ? De ski, balnéaire,...

  • J'AI TRES BIEN CONNU JACQUES BREL (31)

    09 juillet 2007

    A toutes les femmes et à tous les hommes adultères de la Terre. Et à Benoît XVI, avec tout le respect que je lui dois A ma mère et à Dieu, vraiment. Jeux de mots - Je de maux "Qui a bu boiera ; qui est imbu aboiera." "D'ores et déjà ; D'ors et de jade."...

  • J'AI TRES BIEN CONNU JACQUES BREL (30)

    08 juillet 2007

    De la difficulté d'écrire... Brel m'a dit qu'il écrivait "debout, le corps tendu, comme un coq qui crache du feu." Il m'a dit aussi : "Un jour, je pourrai m'arrêter de chanter, mais je ne marrêterai pas d'écrire." Et encore : "On ne sait rien pendant...

  • J'AI TRES BIEN CONNU JACQUES BREL (29)

    05 juillet 2007

    A Fabiola Juretig. Pour la botte, où elle vit, près d'Udine... La femme est un instrument à hanche double. Dans sa niche, à l'encoignure du mur de la rue Pharaon et de la place des Carmes, une femme attend toujours. Je suis ému par son beau visage de...

  • J'AI TRES BIEN CONNU JACQUES BREL (28)

    04 juillet 2007

    L'homme qui vit et l'homme qui écrit. Moi, si j'ai écrit ce livre, c'est bien sûr parce que j'ai très bien connu Jacques Brel, et l'ai beaucoup admiré, et qu'il me manque, mais c'est aussi parce que je suis à la recherche d'une reconnaissance. Faute avouée...

  • J'AI TRES BIEN CONNU JACQUES BREL (27)

    03 juillet 2007

    A France Brel. Parce qu'elle a dû porter des jupes... Parce que son père était fantastique mais invivable... Parce qu'elle a accepté que je la tutoie... Une maman, c'est important. Ma mère a réussi le tour de force d'interviewer Jacques Brel après sa...

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 30 > >>

Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Archives

Liens