Top articles

  • NOTICE

    18 février 2008

    NOTICE "Alors, ce n'est que ça, la vie, Ce fatras, ce brouillamini ? Je croyais qu'on répéterai, moi. Mais non. On joue, directement, Personne ne connaît la pièce, On improvise les mots, les gestes. Alors, c'est mauvais, forcément. Faudrait pouvoir apprendre,...

  • SUGGESTION : "POUR FAIRE LE PORTRAIT D'UN (DROLE D') OISEAU

    14 février 2008

    J'ose une suggestion, comme ça, en passant, juste mon portrait en quatre de couverture dans Libé... Tenez, je souffle même les premiers mots : Joël Fauré, 46 ans. Fonctionnaire-écrivain. Névrosé. Fétichiste, mégalo et narcissique. Et pourtant pudique....

  • CORRESPONDANCES : LETTRE A UN ECRIVAIN

    02 juin 2007

    Lettre à Jean-Paul DUBOIS... pour "Hommes entre eux" (Editions de l'Olivier) Cher monsieur, J'éprouve l'irrépressible besoin, une fois un livre terminé, d'entrer en relation avec les auteurs qui m'ont surpris, ému, bousculé, touché, percuté... Ainsi Caroline...

  • UN VOYAGE EXTRAORDINAIRE CHEZ RAYMOND DEVOS

    31 mai 2007

    Dernièrement, j'ai été contacté par une équipe de chercheurs qui m'a proposé une expérience extraordinaire, que j'ai acceptée du reste. Il s'agissait de me miniaturiser et de m'inoculer dans le sang du génial humoriste Raymond Devos. Vous mesurez l'honneur...

  • PASCAL JARDIN, RAYON CHAUSSURES...

    30 mai 2007

    L'occasion -en or- m'est donnée de légitimer l'existence de ce blog, et surtout sa "ligne éditoriale" : littéraire et érotique ! A la lecture des premiers éditos, on le sait, je suis fétichiste avéré et littéraire épidermique. Longtemps je me suis cherché...

  • CORRESPONDANCES : LETTRE A UN ECRIVAIN...

    29 mai 2007

    Lettre à Nina Bourraoui ("Mes mauvaises pensées", Stock) Bonjour, J'ai lu, à petits bonds, dans vos pensées, que vous estimez mauvaises... presque 300 pages de lignes sans découpages en chapitres, une écriture nerveuse, musclée et parfumée... Il se trouve...

  • LES CARNETS de Raoul Jefe (Extraits)

    28 mai 2007

    Avec ces "carnets", écrits dans l'urgence et la compulsion (à partir de 1993), Raoul Jefe a voulu rebrousser sa route pour en comprendre les cahots. Ces textes sont nés d'un premier jet et n'ont subi aucune retouche. Parce qu'il lui a semblé que son expérience...

  • BILLET D'HUMEUR : "A PLUS D'UN TITRE"

    27 mai 2007

    Q ue de titres, de magazines, de revues sur les gondoles et les linéaires des marchands de journaux ! Il n'est pas un domaine qui ne soit exploité. Il ne serait pas étonnant de voir naître la revue, le bulletin, l'organe des sculpteurs de noyaux de cerise......

  • DELPHINE MELEZE : UNE ARTISTE "ENCAGEE"

    25 mai 2007

    "Le mime, c'est l'art de la concentration silencieuse. C'est l'art de jouer sans dire un mot." La phrase, attribuée à Charlie Chaplin, sied à merveille à cette jeune comédienne douée, dont la prestation, sous les frondaisons du parc de Ramonville (à la...

  • IMPASSE

    24 mai 2007

    Aujourd'hui, Raoul Jefe fera une IMPASSE sur son blog ; elle est venue, elle était jolie, on a marché, on a mangé. Il faisait beau et chaud. La sueur a dégouliné de nos visages, pas seulement à cause de cela... Pourtant, elle ne veut ni de fouet, ni de...

  • LA MISE EN SCENE DE DOMINATION / soumission DE BASE IDEALE SELON MAITRE JANUS

    23 mai 2007

    Personnages : D : dominant(e) d : dominé(e) PREMIER ACTE LES PETITES BOTTES Le plateau est dans la pénombre. Une clochette est agitée. d entre sur le plateau. D est vêtu de noir et blanc. Il est chaussé de "petites bottes", genre bottes d'équitation....

  • OU IL EST QUESTION DE L'ACHAT D'UN ORDINATEUR

    22 mai 2007

    "Il n'en est pas question. Tu n'achèteras pas un ordinateur. Tu as vu combien ça coûte ? Tu veux qu'on nous prenne la maison ?" Nous sommes à la fin des années quatre ving-dix, et madame ma mère vitupère. Non au computer. Alors que s'installe sa prolétarisation,...

  • PROJET D'ECRITURE D'UN LIVRE EROTIQUE

    20 mai 2007

    - Choisir un titre. - FAIRE LE PLAN DU LIVRE - PUBLIER son acte de naissance. - NAITRE avec un phimosis. - Se faire CHARCUTER par un médecin véreux (court chapitre qui pourrait aussi s'intituler "Triste sire concis") - DEVOUVRIR le plaisir solitaire dans...

  • LA MORT DOIT PASSER ME PRENDRE A QUINZE HEURES (3)

    19 mai 2007

    B : Avant de m'en aller, j'aimerais te confier un secret. Enfin, c'est pas tout à fait un secret, c'est plutôt une recette de grand-mère. Mais, toi qui a la main verte et qui rêve d'un jardin, je pense que ce que je vais te dire va t'intéresser. Pour...

  • LA MORT DOIT PASSER ME PRENDRE A QUINZE HEURES (2)

    18 mai 2007

    A : Comment tu te sens ? B : Bien. Je vais fermer les yeux et je vais te tenir la main. A : Tu vas fermer les yeux et je vais te tenir la main. A quoi tu penses ? B : A un lopin de terre, à l'orée d'une forêt. A un jardin. A ma mère. Au vent qui se lève...

  • THEATRE : "LA MORT DOIT PASSER ME PRENDRE A QUINZE HEURES"

    17 mai 2007

    Pièce radiophonique qui peut être adaptée pour le plateau. Personnages : A : un homme B : un homme A : Tu es vraiment sûr de ça ? B : Ecoute, tu me connais. Je n'ai pas l'habitude de te faire déplacer pour rien. A : Non, mais ça me paraît tellement surréaliste....

  • FLAQUE (17)

    14 février 2008

    La chroniqueuse : Monsieur, pour la douleur et au nom de la douleur, votre conduite a été remarquable. A mon avis, vous êtes encore à temps de transformer vos disgrâces en différences et vos différences ainsi obtenues en atouts. Conformément à votre texte...

  • FLAQUE (16)

    13 février 2008

    (La chroniqueuse tend le feuillet à la jeune femme. Cette dernière s'en saisit, donne son livre en échange, et lit :) La jeune femme : "A vous les miens, mes gentils assassins, Qui ne m'avez pas désiré ; Qui avez répondu à mes questions par des questions...

  • FLAQUE (15)

    12 février 2008

    Le peseur d'eau : Nous étions autour d'une flaque dans laquelle il se célébrait une noce de canards. Il y avait de joyeux tétards en ribote. Et de laborieux dauphins remettant de l'huile de coude dans les rouages d'une robote assujettie à ne plus rouler...

  • FLAQUE (14)

    11 février 2008

    (La chroniqueuse ramasse le bout de papier plié en quatre, le déplie et le lit ; le peseur d'eau se déplace jusqu'à l'autre bout de la scène, le dos tourné, les bras ballants. Lecture. Silence lourd. On entend en voix off une voix de femme déclamant des...

  • FLAQUE (13)

    09 février 2008

    La chroniqueuse : Vous n'allez pas me refaire le coup de la noce à laquelle nous ne sommes pas, hein ? Nous n'avons pas gardé les canards ensemble. Le peseur d'eau : Et justement ! Nous aurions dû. Vous, vous écriviez noir sur blanc ; moi, je cherchais...

  • FLAQUE (12)

    08 février 2008

    La chroniqueuse : Oui, c'est moi qui ai écrit ça. Avec ça. Le peseur d'eau : Mais c'est formidable ! Alors, ça marche ! Le stylo, vous voyez bien qu'il marche. La chroniqueuse (éberluée) : Tiens ! Ah, ça ! Ca !... Dois-je vous dire que je m'en étais pas...

  • FLAQUE (11)

    07 février 2008

    La chroniqueuse : Ecoutez plutôt : (Elle lit ce qu'elle vient d'écrire sur le magazine.) Il était environ une heure de l'après-midi, hier, mardi de Pâques -ou peut-être de Noêl-. Un individu, de type européen, peseur d'eau de son état, a fait une étrange...

  • FLAQUE (10)

    06 février 2008

    DEUXIEME ACTE Un pré pentu et herbu. En contrebas, un ru dessine un coude au milieu de cognassiers. Deux gués en assurent le passage à pieds presque secs. La chroniqueuse et le peseur d'eau sont assis, chacun sur une vieille pierre. A même le sol traîne...

  • FLAQUE (9)

    05 février 2008

    Le fabricant de bottes qui dépassent le genou : Je m'en fous et je m'en contrefous, moi, de vos charades à la va-comme-je-te-pousse. Et puisque vous ne voulez pas me dire comment vous avez su qui je suis, et bien, moi, je ne vous dirais pas qui vous êtes....

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 30 > >>

Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Archives

Liens