Top articles

  • FLAQUE (8)

    04 février 2008

    L'homme : Je n'y avais d'abord prêté aucune attention, mais maintenant que vous me l'avez montrée du doigt, elle prend une toute autre coloration. La chroniqueuse : Donc, vous la voyez comme il faut la voir : aux noces de vilains petits canards, ces joyeux...

  • FLAQUE (7)

    01 février 2008

    L'homme : Voyez le mufle qui se gratte le ventre en lieu et place de donner un baisemain à son accorte contemporaine qui le réclame. Et le mérite. Je suis aussi votre contemporain, madame. Et je ne suis pas un mufle, moi. Et je vous présente mes respectueux...

  • FLAQUE (6)

    31 janvier 2008

    Le peseur d'eau : Où en étions-nous restés ? La chroniqueuse : Nous en étions venus aux mains. Le peseur d'eau : Oui, c'est ça. Je vous avais écrit sur la main pour savoir si vous saviez si ce stylo écrivait. Et de quelle couleur. Nous voulions en avoir...

  • FLAQUE (5)

    30 janvier 2008

    La chroniqueuse : Allons, monsieur, un petit effort. (Elle regarde la flaque, l'invitant à faire de même.) Aux noces de vilains petits canards, ces joyeux tétards en ribote... (Elle se penche un peu ; le marchand de parapluies aussi, dubitatif.) Et ces...

  • FLAQUE (4)

    29 janvier 2008

    L'homme : Monsieur, je vous demande pardon de vous déranger au moment où vous demandiez la main. Je suis marchand de parapluies et je viens vous demander si vous n'en voulez pas ? C'est urgent. La chroniqueuse : Nous ne nous demandions pas la main. Le...

  • FLAQUE (3)

    28 janvier 2008

    Le peseur d'eau : Je connais un type formidable. Je ne le croise pas tous les matins, car il cache son visage chiffonné de fouine dans les ravines. Je ne le vois que le soir, au sortir de ces mêmes ravines que je dois surveiller. Il a fait baver trente-sept...

  • FLAQUE (2)

    27 janvier 2008

    La chroniqueuse : Je la vois avec ses contours imprécis, son eau croupie et je vois aussi la bouteille qui y dérive dessus. Le peseur d'eau : C'est tout ? (La chroniqueuse se penche sur la flaque.) Faites un petit effort d'imagination. Voyez, là, près...

  • BILLET D'HUMEUR

    26 janvier 2008

    CALCUL MENTAL L'"affaire" "Société Générale / Cinq milliards d'euros / fraude, etc..." suivis de quelques mots incompréhensibles sans recherche plus poussée, qui vient de parvenir à presque tous met en lumière au moins trois choses : - L'artifice de nos...

  • FLAQUE

    26 janvier 2008

    Un belvédère. Une échauguette. Derrière la balustrade, on peut supposer un panorama. Il fait bon. L'air est doux. Il est une heure de l'après-midi. Nous sommes le mardi de Pâques. Un homme est accroupi près d'une flaque d'eau croupie où surnage une bouteille....

  • PORTRAIT DE MAITRE JANUS INTEGRAL

    16 mai 2007

    par Laure O'Jef Rencontrer Maître Janus ne relève pas de la gageure. Il n'est pas cet être de papier et de pixel pour celles et ceux qui s'arrêtent vite et ne creusent pas profond. Il est vivant. Il bouge, il respire. Il a un coeur qui bat et une tête...

  • LE PORTRAIT DE MAITRE JANUS

    16 mai 2007

    par Laure O'Jef Rencontrer Maître Janus ne tient pas de la gageure. Il n'est pas cet être de papier et de pixel pour celles et ceux qui s'arrêtent vite et ne creusent pas profond. Il est vivant. Il bouge, il respire. Il a un coeur qui bat et une tête...

  • TROUVAILLE : "A PROPOS DE BOTTES", LA PIECE (2)

    15 mai 2007

    Ce texte est dédié à Camille. Elle se reconnaîtra. ----- ELLE : Six, sept, huit, neuf, dix. LUI : Dix ? ELLE : C'est ce qui est écrit. LUI : Ah oui ! J'avais oublié... ELLE : Comme de coucher ? Redis moi les mots : couché. Couché... COU - CHE. Mademoiselle,...

  • TROUVAILLE : "A PROPOS DE BOTTES", LA PIECE

    14 mai 2007

    J' ai fait des recherches archéologiques dans mes archives et réussi à exhumer un document -c'est un texte "de jeunesse"- qui s'avère être l'ébauche de ma pièce "A propos de bottes". Pour la genèse, le voici : ELLE est debout, sur un tapis rond. Superbe...

  • FEUILLETON : LE PIGEONNIER (11)

    12 mai 2007

    Je dédie cet épisode à B. Elle est providentielle, à la définition près du dictionnaire. Elle se reconnaîtra. --- La réalité, toute nue et toute crue, se charge de retourner comme un gant les égarés du rêve. Betty se souvient avoir lu, aimé et retenu...

  • FEUILLETON : LE PIGEONNIER (10)

    10 mai 2007

    Maîtresse de céans en tenue d'apparat, Betty n'était pas encore devenue Betty partout, à tous les degrés du Pigeonnier. Au milieu de la demeure, elle sentait naître des envies, des désirs et des besoins. Il suffisait qu'elle tombât sur une image suggestive...

  • FEUILLETON : LE PIGEONNIER (9)

    09 mai 2007

    Je dédie cet épisode à la charmante voix que j'ai entendue au téléphone des Etablissements Jean Gaborit, et qui m'a gentiment renseigné sur mes marottes, les bottes. Les établissements Jean Gaborit fabriquent des bottes, genouillères et cuissardes belles...

  • BILLET D'HUMEUR : COMBIEN D'ACCIDENTS DE LA ROUTE POUR COMBIEN DE DERAPAGES SM ?

    08 mai 2007

    C e nouvel espace d'expression que je m'accorde -et j'ai longtemps fait de la "Résistance" face à cet outil moderne, subtil et dangereux, libérateur et tyran qu'est Internet- a pout vocation de donner à lire une production littéraire. J'aime les mots....

  • FEUILLETON : LE PIGEONNIER (8)

    08 mai 2007

    Cet épisode est dédié à J.-C. A., injustement "remercié" de France Inter. Son émission "Les choses de la nuit" reste pour moi fondatrice et mythique. ----- Le poutour du pigeonnier s'irisait des couleurs de la nature : le vert, le bleu et le jaune. Betty...

  • FEUILLETON : LE PIGEONNIER (7)

    07 mai 2007

    Betty laissa le pigeonnier aux bons soins de ses parents, boucla une valise, empoigna le récepteur-radio. Elle enfourna le tout dans sa voiture et se rendit seule à la clinique où elle était attendue. Oui, elle aurait pu être entourée par une cour compatissante...

  • FEUILLETON : LE PIGEONNIER (6)

    06 mai 2007

    Cet épisode est dédié à A., première lectrice avérée et fidèle du "Pigeonnier." ---- Betty entra dans une songerie dont elle était coutumière. Seule, ça ne la contrariait pas trop. "Le langage s'entend mais la pensée se voit." a écrit Saint-Augustin....

  • AGENCE (19)

    27 septembre 2008

    Mademoiselle : Pardonnez-moi cette naïveté : il n'y a donc personne dans votre vie ? L'illusionniste : Dans ma vie, il n'y a eu que des femmes-mirages, des femmes-fusées, des femmes-satellites, des femmes-canons, toutes radieuses, resplendissantes, que...

  • NOTICE (24)

    12 mars 2008

    L'inventeur de la machine à peser la souffrance : En route ! Je vous fournirai des explications le moment venu, en faisant les choses. (Il aide le brûleur de cageots à se lever.) Vous pourrez marcher ? Le brûleur de cageots : Oui, je crois. L'inventeur...

  • NOTICE (23)

    11 mars 2008

    L'inventeur de la machine à peser la souffrance : Courroie sérieusement non-nomenclaturée. Référence 1.62.10.31.555.10 Clef 49. C'est exactement ce qu'il me faut. Madame, voulez-vous me prêter votre courroie ? C'est pour la bonne cause : monsieur est...

  • NOTICE (22)

    10 mars 2008

    La femme : Bonsoir, messieurs-dames. Vous excuserez la liberté que j'ai prise de m'approcher. J'étais, de loin, intriguée par ce feu, et je voulais m'assurer qu'il ne mettait personne en danger. (S'adressant à l'inventeur de la machine à peser la souffrance.)...

  • NOTICE (21)

    09 mars 2008

    La femme qui fait ça en blanc : C'est bien joué. L'inventeur de la machine à peser la souffrance : C'est bien joué ? Mais je ne joue pas, moi, madame. (Depuis un petit moment, le brûleur de cageots accuse des signes de malaise. On peut le lire sur son...

<< < 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 30 > >>

Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Archives

Liens