25 avril 2007 3 25 /04 /avril /2007 15:03
Lamarche à suivre. Caroline Lamarche, Belge et écrivain. Maso. Se voit en femelle du renard. Une renarde qui aurait été domestiquée, et tenue en laisse. Femme ouverte et femme au moins trois fois trouée. Son livre "Carnets d'une soumise de province" est un beau livre. Un livre qui pique, qui pince. Où ça fouette le fennec à plein nez. On savait les après-midis de Caroline curieuse transformés en nuit (La nuit l'après-midi, éditions de Minuit.) Ici, elle voue à son Maître un usage particulier et exclusif. Toute la gamme SM hard et soft se décline. Caroline et son dresseur sont des bourges cultivés et esthètes qui vont à l'encontre du titre. Fréquentent des musées d'Europe, rient devant une toile populaire (Schrek, le géant vert), mais aussi se vautrent dans des hôtels bon marché.
Ce qui rend le livre attachant, c'est l'humanité des deux bêtes de cirque. Lui est sans prénom, sans nom, issu semble-t-il d'un passé douloureux. Rien n'est caché au lecteur de ses troubles de l'humeur, ce qui a le pouvoir de désamorcer l'envie de dire : "Ce type est un malade ! Il devrait consulter." A un titre d'un film de Truffaut, il rajoute simplement un verbe. Ce qui nous donne : "L'homme qui aimait fouetter les femmes." Sinon, pas plus malade que les beaufs et les bobos qui exigent de bobonne une pipe après un match de foot et quelques Kronembourg.
Elle, Renarde donc, muselée. Et fière de l'être. Littéraire en diable. "Du mot retenu, tu es le maître ; du mot prononcé, tu es l'esclave." Ses carnets sont autant de figures de rhétorique. On sent l'index luisant de cyprine et de sperme qui alternent les touches du clavier et son cul vaseliné.
A priori, Caroline n'est pas fétichiste. Les bottes ne sont citées qu'une seule fois, page 168.
Le grand intérêt de ce livre n'est pas de ressembler ou d'approcher les histoires d'O, finalement très courues, ni de donner du milieu sadomasochiste une version toute noire ou toute blanche ; non, c'est de conclure habilement sur un détachement de la perversion.
Le crescendo SM qui veut que les doses finissent mal et conduisent à la mort est ici mis à mal.
"Caroline" retourne à son ordinateur et on peut très bien imaginer que son bourreau se range des renardes pour s'intéresser aux souris blanches ou aux chiennes qui ont souvent des instincts de cochonnes.

Joël Fauré

CAROLINE LAMARCHE :

Caroline Lamarche est née le 3 mars 1955 à Liège. Ses ancêtres sont fabricants de fer et de tabac. Petite enfance dans le Nord de l'Espagne. La suite, jusqu'au bac, en région parisienne. Vacances à Beaufays (environs de Liège), au milieu d'une kyrielle de cousins. La faculté de Philologie romane la voit passer comme un zombie studieux. Insomnies redoutables. Refus d'écrire. Un "journal de rêves" tenu secret. Epouse un homme aventureux, qui l'emmène en Afrique. Enseigne le Français en Anglais à de petits Biafrais. retour en Belgique. Travaille comme secrétaire bilingue (Anglais, Espagnol). Naissance en 81 et 83 de deux filles. Se met à écrire au début des années 90. Fin des insomnies. A partir de 1995, créations diverses : romans, nouvelles, poèmes, fictions radiophonques.

Pour "A propos de bottes", Caroline Lamarche a écrit un texte inédit que je vous offre en partage :

Souvenirs d'enfance

J'avais des bottes blanches
La terre était boueuse
Cette terre que, du ciel,
On voit bleue.

Le Carnaval des animaux

La dentiste en cuissardes
Piètine ses instruments
Réclamant
Sa musique préférée.

Repas de fête

Mes bottines en chevreau
Découpées
Nous les mangerons à Pâques
Les cierges pleureront.

Logis de nuit

Bottes ô bottes
Claquant aux nuits obscures
Le corps faiblit, se rend
Le fleuve, plus bas scintille.

Caroline Lamarche

-----
Dernier ouvrage paru : "Karl et Lola" (Gallimard)

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Présentation

BIENVENUE

ESPACE LITTERAIRE ET EROTIQUE

Soyez les bienvenus sur cet "égoblog",
petit jardin virtuel.

N'oubliez pas, quand même, d'aller vous aérer.

"Vivre,
c'est passer d'un espace à un autre
en essayant le plus possible
de ne pas se cogner."

Georges PEREC



 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Recherche

Liens